AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avis de recherche
Pour mettre en avant votre scénario, arbre généalogique ou groupe, c'est par ici !

famille rosenblum famille rosier
intrigue interactive
La fin de la première intrigue a été choisie par vous et on vous remercie d'avoir été si nombreux à y participer ! Le dénouement obtenu promet de grands changements au Royaume-Uni sorcier alors préparez-vous. Fini le temps de paix apparente. Pour en savoir plus, il suffit de cliquer ici.

On attend vos réactions !!
sous les projecteurs
Cette semaine, ce sont les personnages de Hannibal Yeats, Sumi Choe, Hecate Fawley, Poppy Garfield et Lorelei Fortune qui sont mis en avant ! Alors on vous propose de vite aller lire leurs présentations et mettre vos neurones en ébullition pour trouver de super liens. Promis, vous ne le regretterez pas !

Partagez | 
 

 les oiseaux rassasiés de nos chairs (h.malone)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Invité

repello wizard

MessageSujet: les oiseaux rassasiés de nos chairs (h.malone)   Dim 9 Déc - 2:09

hysteria malone

“ Combien de temps vais-je attendre le jugement
Des hommes en plaine d'Harmaguédon
Quand vais-je trembler
Face et ventre au sol la mort sera lente ”

> nom : Malone, terre anglaise conquise, jadis continent inconnu et sans attache, comme une vieille histoire d'amour, elle y revient sans arrêt et pour toujours.  > prénom : Hysteria. Colère vagabonde des uns et des autres, chanson tristement célèbre pendue à toutes les babines. Poupée désarticulée, convoitée, éméchée, ambitieuse et vénéneuse.   > naissance, nationalité & âge : L'asphalte humide et noirâtre de la belle ville de Londres, le onze décembre mille neuf cent quatre vingt dix sept, entre le déluge de la neige et les mélancolies de la pluie.  > ascendance : Le pourpre mêlée, une fierté non dissimulée. La sorcellerie sous l'écaille du serpent, art magique qui ricoche sur le la langue fourchue, la belle ensorcelée par la bête. > scolarité : Le vert et l'argent dans la peau, une robe brodée ébène frappée de l'emblème du vil serpent de la maison Slytherin. > occupation actuelle : assistante de la directrice de la justice britannique du conseil du nouveau monde, Amalhia Stenberg, depuis trois ans. La perte de raison, bête apprivoisée.  > statut matrimonial : solitaire, maladivement éprise du diable, brebis égarée et façonnée pour n'être que chaos. Caresser l'espérance qu'un jour, elle mêlerait son corps au sien dans une danse frénétique et crapuleuse.  > inventaire : une baguette très souple taillée dans le cœur d'un acacia, habitée par un cheveu de vélane, mesurant vingt-neuf centimètres. > allégeance : La sorcellerie ancrée dans les pensées et dans l'or carmin, le purisme dans toute sa splendeur. Engeance du chaos et de la perversion, esprit tourmenté mais illuminé par la situation, la réponse réside dans les cœurs et les sangs. > avatar : elizabeth olsen by Balaclava.

> choses à savoir : > 01 Famille à la dérive, quotidien lambda et sans intérêt. Une union charmante, ironie moqueuse et vulgaire. Une mère absente, jouet nocturne des autres, créature vorace. Un père peu concerné par les événements, les poches pleines et la gueule vide, pantin obnubilé par son travail. Un faux jumeau désabusé et sans la moindre saveur. Une cause perdue, généreux mais idiot, ténébreux mais naïf. > 02 La justice, comme une évidence. Perdue entre l'ambition dévorante et l'envie insatiable d'argent et de pouvoir. Un destin tracé, suspendu aux babines langoureuses et sauvages. Torture silencieuse entre le bien et le mal, entre la vérité ou la cupidité. > 03 L'homme ou la femme, le choix n'est possible. L'envie prime sur le reste, comme une pulsion sauvage imprévisible et indescriptible. Seule l'acte compte vraiment, pulsion charnelle instable, dévorante. Drogue douce à l'allure d'une danse sensuelle et frappeur. > 04 Le serpent sur la poitrine généreuse, le vert et l'argent sous l'écaille. L'ambition dévoreuse de chaire, la sournoiserie succédant à l'hystérie, la langue fourchue du reptile s'éparpille, se sème et s'impatiente. > 05 Le purisme sorcier, une idée orientée à l'image d'une graine semée dans sa caboche. Manipulatrice aujourd'hui manipulée, engeance carnassière crée, esprit façonné et dirigé vers l'horizon, tel un robot en quête d'humanité. > 06 Éprise d'une délicieuse créature, esclave de ses gestes et de ses envies, soumise à sa volonté. Maîtresse idolâtrée, aimée et rêvée. Douloureuse sensation dans la poitrine lorsque madame traverse la pièce, lorsque le dragon pose son regard sur sa sombre carcasse chétive. > 07 Assistante de sa nébuleuse, de sa belle. L'engeance côtoie les hautes sphères, le monde des grands, un univers dont sa trogne n'a guère connaissance. (La richesse de son clan n'est pas suffisante pour atteindre le dernier palier de la chaîne.) > 08 Son frère, sinistre démon, perversion bohème de la lune. L'amour existe, masqué par une haine infondée, par une fierté mal placée et une vision du monde divergente. Amour dissimulé par l'engeance afin de ne pas laisser apparaître ses faiblesses, ses lacunes. > 09 solitaire - sournoise - discrète - peu loquace - loyale - ambitieuse - éprise - nuancée - douteuse - méfiante - manipulatrice & manipulée - neutre dans la gestuelle - cynique - franche - jalouse (en amour seulement) - arrogante - méprisante - parfois froide - timide - possessive (en amour et concerne son frère) - sauvage mais pas indomptable - nymphomane refoulée -  
pseudo : JVLIVUS - b. âge : vingt cinq ans. pays : france.  présence : 8/7, dieu bénisse.  que penses-tu du forum ? une vraie bombe, toujours pas changé d'avis depuis la dernière fois.    bizutage accepté ? ouep, toujours avec plaisir.  crédits : balaclava pour l'avatar de présentation. quelque chose à ajouter ? non merci, vive la saucisse.    code à remplir :
Code:
<bop>elizabeth olsen</bop> - @"hysteria malone"
repello wizard


Dernière édition par Hysteria Malone le Lun 10 Déc - 1:49, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

repello wizard

MessageSujet: Re: les oiseaux rassasiés de nos chairs (h.malone)   Dim 9 Déc - 2:09

Nothing Left“ I've done everything as you say
I followed your rules without question
I thought it would help me see things clearly
But instead of helping me to see
I look around and its like I'm blinded”



While your eyes rest in mine Le jour succombait à l'étreinte de la nuit, tandis que la pluie continuait de s’effondrer sur la vitre d'une fenêtre à l'ossature blanchâtre. La plume tapant avec frénésie sur le bois ébène de son bureau, seul véritable son dans cette pièce à la froideur maussade. La créature poursuivait sa tâche sans même prêter attention à ses notes gribouillées, laissant ses phalanges assassines exécuter sa volonté. Elle fuyait le regard flamboyant de sa maîtresse, Méduse qu'elle ne pouvait contempler sans risquer de devenir une statue de pierre. Sa chevelure blonde dont la couleur était semblable à un brasier, tombant sur ses épaules sans même les dépasser. Une magnifique composition qui rimait avec perfection.  Les pommettes hautes, la joue légèrement creusée. Un visage fin, celui d'une femme, d'une créature dangereuse, d'une déesse sensuelle. Elle l'intimidait. La créature ressentait son regard fusillé sa pauvre carcasse. La pompe à sang s'accélérait. L’œil azuréen, comme une sévère sanction, une punition et une torture dans le même temps. Hysteria mimait son travail, comme pour oublier cette pression insoutenable, elle était là, contemplant la créature du bout de la pièce. Son tailleur stricte ceinturant sa merveilleuse silhouette, laissant entrevoir sa chaire blanchâtre, délicieuse sucrerie pour les yeux. Dieu qu'elle l'aimait. Comme un vulgaire écolière aimant un garçon plus mature, marche inaccessible. Sa prestance hors de portée, les bras soulevant sa poitrine, la créature ressentait la pression de sa maîtresse, se laissant faire comme une vulgaire proie en prise avec un prédateur, dans une savane aride et sauvage. Elle voulait bien vendre son âme au diable, pour ne serait-ce que voir son épaule dénudée, sa carapace tombée. Pantin de sa belle, poupée désarticulée à son bon vouloir et parfois bouffonne au service de la reine, Hysteria était sous son emprise divine. Une drogue. Un bout de femme dont elle aimait respirer les effluves, dont elle aimait contempler la carcasse, bout de viande que la créature voulait absolument se mettre sous la canine le temps d'une nuit, d'une heure, d'une poignée de minutes. Elle semblait vide la jeune demoiselle, comme usée par un amour qu'elle ne sentait pas réciproque, comme heurtée par un mur de glace, une bourrasque de vent. C'était comme attraper de la fumée avec les doigts. La maîtresse était une fascination, une passion, une drogue silencieuse et redoutable. Charismatique, arme de l'ombre, silencieuse et méticuleuse. Sous la puissance de son aura, la créature courbait l'échine, posant ses lippes soumises sur le dessus de ses échasses. Pompe à sang frénétique en sa présence, la cage thoracique sur le point de céder. L'envie insatiable de mordre ses lèvres, de ressentir son corps divin sublimer le sien, de mourir sous la puissance de ses membres, de n'être que sa misérable petite chose. Faiblesse d'une vie monotone, elle semble bien plus qu'un vilain rêve, qu'un coup de foudre bohème. Stenberg était une sucrerie que la créature dévorait du regard, mystérieuse reine à l'allure inaccessible, élancée et certainement sournoise. Malone voulait bousculer sa maîtresse, glisser une main furtive le long de ses hanches dominatrices, serrer sa délicieuse carcasse contre la sienne, dévorer sa peau, ses lippes, son être tout entier. Le temps d'un instant, baisser sa garde, briser sa carapace et se retrouver dans le piège d'une toile d'araignée, celle de sa propre veuve noire.

Scattering pieces of my restless mind La créature hurlait, tandis que les lumières aveuglantes brûlaient son regard de nouveau-né. Agitation banale tandis que la plèbe autour d'elle s'agitait, remuant sa caboche, puis son corps chétif. Le froid venait saisir ses membres, avant d'être repoussé à l'aide d'une camisole de fortune. L’œil fermé par peur de l'ouvrir à nouveau, le bambin tombait dans un sommeil soudain, fatigué par les événements récents. Le monde des rêves plus ou moins abstrait, tandis que son petit-frère et faux jumeaux, arrivait à son tour dans le monde magique. Rain & Hysteria Malone. Une paire, deux entités, une seule et même liaison. La jeune maman reprenait ses esprits, soufflant à n'en plus finir, frôlant une mort aujourd'hui capricieuse et bienveillante. La fatigue venait l'étreindre, comme les rejetons qui habitaient son ventre durant neuf mois. Le père brillait par son absence, comme toujours, laissant sa femme entre les griffes du hasard, n'ayant même pas connaissance de sa présence ici. L'argent lui faisait tourner la caboche, détraquait sa carcasse et le rendait impulsif, solitaire et sans empathie. Adjoint du ministre de la magie,  l'homme privilégiait sa carrière à sa vie de famille et c'est sans doute pour cela que mademoiselle illuminait les nuits d'autres veinards. D'ailleurs, il se murmurait au détour d'une ruelle, dans les travées humides d'un quartier chic sans trop en faire, que sa descendance n'était pas sienne. L'amour semble être un sujet tabou dans la famille Malone, surtout lorsqu'un père, absent et silencieux, ne dit jamais à son entourage ce qu'il éprouve. Hysteria à grandit avec l'absence d'une figure paternelle et la réputation difficile d'une mère volage, catin du coin.
L'amour, c'est toujours le même slogan, la même vieille rengaine. Un sentiment inconnu de tous et une source de problème au quotidien. Seule depuis que la carcasse à connaissance de la marche, une volonté abstraite de s'attacher à quelqu'un, à quelque chose. Son frère n'est qu'une branche usée entre les rayons métalliques de son vélo, un chewing-gum sous la semelle. Soldat sans guerre à mener, âme errante à la recherche d'une vérité camouflée. Difficile d'être lucide sans soutien, dans une solitude morose mais addictive. Elle aimait l'ombre Hysteria, elle aimait être seule, écrire, contempler l'horizon ou marcher dans les rues sans but, sans destination précise. La magie est une passion avant d'être un don qui coule dans ses veines. L'iris dévore des livres avec frénésie, essayant tant bien que mal d'étancher une soif insatiable de savoir qui compense une solitude et un manque évident d'amour et d'attention.
Poudlard, son fief, royaume d'une reine sans couronne. Le vert et l'argent collant à la peau, le serpent frappé sur le dessus de sa poitrine, l'ambition et la sournoiserie dans le cœur. Élève studieuse du début jusqu'à la fin de sa scolarité, silencieuse et hostile.

Then I would cry all of my tears to have this chance again L'amour lui tombait dessus au détour d'un couloir, alors qu'elle déambulait comme le fantôme qui collait à sa réputation. La créature inspirait la peur autant que la fascination, arborant une froideur maussade et un regard carnassier, prêt à déchiqueter la moindre proie facile qui oserait s'aventurer trop loin de ses frontières. Le mâle avait une pupille ténébreuse, observant la créature sous tous ses angles dans l'ombre, dans l'assourdissant spectacle que lui procurait la grande salle, dans la silencieuse salle commune des cachots. Le serpent ornant son poitrail musclé, le vert et l'argent virevoltant lorsqu'il vagabondait dans le creux des briques d'un couloir solitaire. Elle n'osait pas prononcer son prénom, elle ne voulait d’ailleurs par le savoir. Une envie insatiable d'être sa chose, d'être la victime de ses canines assassines. Elle voulait être bousculée par ce colosse à la carrure robuste et à la caboche vide, à l'image d'un homme dont l'âme vagabondait à droite et à gauche. Une beauté qu'elle découvrait du coin de l’œil sans vraiment lui porter toute son attention. Elle le désirait seulement le temps d'une nuit, d'une soirée, d'une heure. C'était donc ça l'amour ? Une sérénade de papillon qui ensorcelait ses tripes, la palpitant qui s'emballait lorsqu'il l'effleurait, lorsque que son odeur venait jusqu'à ses narines voraces. L'envie d'être esclave de sa carrure saillante, d'être l'objet de ses convoitises refoulées, d'être sa faiblesse inavouée et inavouable.

En Vrac La justice à toujours été une évidence à ses yeux et c'est surtout pour ceci qu'elle se donnait corps et âme aux études durant sa scolarité à Poudlard. • Enfant relativement seule, elle n'a besoin de personne pour vivre et ce depuis la nuit des temps. Elle inspire la fascination comme l'épouvante, elle est respectée mais jalousée, contemplée mais jamais irritée. • Malone considère qu'elle n'a pas de famille. Son frère est une faiblesse, elle l'aime beaucoup plus qu'elle ne peut l'avouer, préférant jouer la carte du mépris et du cynisme pour pouvoir s'éloigner un maximum de son esprit qu'elle juge néfaste pour sa carrière et ses idéaux. • A l'âge de vingt-cinq ans, elle tutoie les hautes sphères en compagnie d'un grand sorcier qu'elle ne connaissait que par son surnom, A.J. Il manipule cette dernière, lui façonnant une manière de pensée et d'être, inculquant à sa caboche le purisme sorcier, chose dont elle se moquait par le passé. • C'est une créature qui possède un appétit vorace pour l'acte charnel. Elle souffre beaucoup de ses envies insatiables et à défaut d'être droguée ou alcoolique, c'est une nymphomane refoulée souffrant de son addiction plus qu'elle ne le montre. •
   

repello wizard


Dernière édition par Hysteria Malone le Mer 12 Déc - 18:51, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

repello wizard

MessageSujet: Re: les oiseaux rassasiés de nos chairs (h.malone)   Dim 9 Déc - 2:48

lizzie, cette ébauche de personnage
bienvenue sur le forum, hâte d'en lire plus :lilheart:
Revenir en haut Aller en bas
Cassian Spellman
ADMINISTRATRICE
DATE D'ARRIVEE : 25/11/2018
MESSAGES : 1206
PSEUDO : sweet poison (anaïs).
MULTICOMPTES : sylla la queen (sophie skelton).
AVATAR & CREDITS : michiel huisman (valstersen).

ÂGE : quarante ans.
ASCENDANCE : sang-mêlé.
STATUT CIVIL : veuf, il a été fou amoureux une fois, mais elle est morte.
METIER : enseignant de défense contre les forces du mal et directeur de la maison poufsouffle ; actuellement hors d'activité car porté disparu.
PARTICULARITE : loup-garou, récemment mordu.
RÉPERTOIRE RP : uc.

repello wizard

MessageSujet: Re: les oiseaux rassasiés de nos chairs (h.malone)   Dim 9 Déc - 3:15

Bienvenue
Bonne chance pour ta fiche

_________________
cut the ropes, the curses that she sends
and we'll meet again, when winter ends
i'm not the one breaking the silence, i'm not the one pulling the strings. i will be different in the shadow, i'll keep your smile inside of me. and we'll climb the trees just like when we were friends, but we'll fall out again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedarkesttimes.forumactif.org/t391-cassian-take-me-back-
Invité
Anonymous
Invité

repello wizard

MessageSujet: Re: les oiseaux rassasiés de nos chairs (h.malone)   Dim 9 Déc - 8:37

*pousse la population londonienne entière s'il le faut*



YOOOOOU, j'suis déjà conquise Merci de tenter, une fois de plus, avec Hysteria, à ce que je puis déjà constater, tu cernes parfaitement la demoiselle, et j'ai fort hâte de pouvoir RP avec toi Si jamais tu as besoin de quoi que ce soit, ou si tu as une question, j'suis toute ouïe

Dernière chose :

Revenir en haut Aller en bas
Krystyn Leczinski
CITOYENS NEUTRES
DATE D'ARRIVEE : 24/11/2018
MESSAGES : 436
PSEUDO : géhenne
AVATAR & CREDITS : mads mikkelsen (lilousilver), sign' (sial)

ÂGE : 47
ASCENDANCE : mêlé ✗ le cruor gerbé de mélanges. à toujours marier sorcier. le gène lycan envoie valser l'espoir d'un nom au registre des purs │ la nouvelle identité octroie pureté.
STATUT CIVIL : marié ✗ papiers rafistolés, fabulations. alliance imposture.
METIER : médicomage ✗ maraud crevé d'empathie. chirurgie en connaissance, à avoir vogué entre les disciplines et mondes. rafistole les éclopés des venelles. nom clamé quand la discrétion est quémandée.
PARTICULARITE : maudit ✗ condamné à la servitude d'une famille │lycan ✗ féroce quand scande la ronde diane.
RÉPERTOIRE RP : -

repello wizard

MessageSujet: Re: les oiseaux rassasiés de nos chairs (h.malone)   Dim 9 Déc - 8:41

ce scénario que tu tentes
ça promet tripes et amour
hâte de voir c'que tu vas tricoter pour la donzelle

_________________

☽☽ The moral of the story is, I will gut you if I need to. I will carve my way out with only my teeth..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Invité

repello wizard

MessageSujet: Re: les oiseaux rassasiés de nos chairs (h.malone)   Dim 9 Déc - 9:13

ce scénario si vite tenté.
j'appelle ça colis express.


eli' a bonne bouille,
poupon toqué.


bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

repello wizard

MessageSujet: Re: les oiseaux rassasiés de nos chairs (h.malone)   Dim 9 Déc - 12:12

merci pour ce nouvel accueil, encore une fois c'est merveilleux et si ... orgasmique, me voilà ému et sur le point de tomber en pls, j'en peux plus de vous, merci encore.




au plaisir de croiser vos trognes au détour d'un rp, d'une entrevue ou d'une situation crapuleuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

repello wizard

MessageSujet: Re: les oiseaux rassasiés de nos chairs (h.malone)   Dim 9 Déc - 12:39

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

repello wizard

MessageSujet: Re: les oiseaux rassasiés de nos chairs (h.malone)   Dim 9 Déc - 12:43

Hysteria Malone a écrit:

au plaisir de croiser vos trognes au détour d'un rp, d'une entrevue ou d'une situation crapuleuse.

*lève main*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


repello wizard

MessageSujet: Re: les oiseaux rassasiés de nos chairs (h.malone)   

Revenir en haut Aller en bas
 

les oiseaux rassasiés de nos chairs (h.malone)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» Oiseaux de Mauvais Augures pour le Gouvernement
» Oiseaux de nuit
» [Pièges -La volière] Les Oiseaux
» WIN ✘ « Dieu aima les oiseaux et inventa les arbres. L'homme aima les oiseaux et inventa les cages. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✰ repello wizard :: ❝ autour d'un jus de citrouille :: les dossiers poussiéreux :: archives administratives-