AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avis de recherche
Pour mettre en avant votre scénario, arbre généalogique ou groupe, c'est par ici !

famille rosenblum famille rosier
intrigue interactive
La fin de la première intrigue a été choisie par vous et on vous remercie d'avoir été si nombreux à y participer ! Le dénouement obtenu promet de grands changements au Royaume-Uni sorcier alors préparez-vous. Fini le temps de paix apparente. Pour en savoir plus, il suffit de cliquer ici.

On attend vos réactions !!
sous les projecteurs
Cette semaine, ce sont les personnages de Hannibal Yeats, Sumi Choe, Hecate Fawley, Poppy Garfield et Lorelei Fortune qui sont mis en avant ! Alors on vous propose de vite aller lire leurs présentations et mettre vos neurones en ébullition pour trouver de super liens. Promis, vous ne le regretterez pas !

Partagez | 
 

 les malices de malia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Invité

repello wizard

MessageSujet: les malices de malia   Ven 7 Déc - 4:09

malia mercado
“ des années à être élevée à oublier que mes premiers pas n'était pas pour toi. tu as pris un enfant qui n'était pas le tien et pourtant, tout ce que tu fais c'est partir loin et m'oublier... ”

> nom : mercado, fille adoptive d'un riche et vain moldu, elle a hérité d'un nom sans liens ni référence à sa vie d'autrefois, kidnappée à sa vraie famille. > prénom : malia, une ville aussi belle que le soleil levant, une ville portuaires où l'eau est si bleu et le ciel si radiant. > naissance, nationalité & âge : 24 ans, sans origine, sans ascendance précise, son père adoptif lui a toujours raconté que les mercado viennent d'espagne, son père célèbre son anniversaire quand il le peut en octobre. > ascendance : elle serait peut-être la fille mêlée disparue de gregory palma du portugal, une ancienne famille sorcière de sang-pur, et de leona whitehorse d'angleterre, une noble famille sorcière de sang-mêlé qui s'est échappée de l'angleterre durant le changement des lois il y a quelques années de cela. > scolarité : pendant que son père adoptif c'était installé quelques mois à londres, elle reçu sa lettre de poudlard, le choixpeau décida de la mettre à serpentard.  > occupation actuelle : créatrice de vêtements pour sa propre compagnie l'aiguille de verre. > statut matrimonial : elle fut fiancé une fois, mais cela ne résultait qu'à un échec total, elle est maintenant célibataire et voit l'amour comme un fléaux, sans le savoir, dans l'ombre, un homme l'observe. > inventaire : une baguette de 22 cm, en noyer noir, une baguette qui ne l'a jamais laissé tomber grâce à sa grande confiance en elle, son coeur est fait de crin de sombral. > allégeance : puristes sorciers, en elle, malia sait que son père lui ment et un jour elle trouvera le secret de son existence, entre temps, elle ne veut pas que le monde non-magique soit au courant de sa double vie. > particularités : legilimens, tel père telle fille, elle hérita de se pouvoir sans vraiment le développer plus qu’il ne le faut, elle mentait aux autres et leurs faisaient croire ses mensonges, puis en grandissant elle fit quelques gaffes... > avatar : selena gomez, by ultraviolences.

> choses à savoir : [1] Dans son enfance, elle rêvait de ne pas être enfant unique pour avoir quelqu’un avec qui jouer, les autres enfants la trouvent si étrange, qu’elle n’avait que très peu d’amis. Les enfants, sont, et le resteront toujours, méchants. [2] Parfois, Malia voyait des choses, des endroits cachés, que seuls les sorciers pouvaient apercevoir, lorsqu’elle voulait le montrer à son père, tout disparaissait en un coup, dissimulé. Elle se croyait bien folle à l’époque. [3] Il faut bien se le dire, Malia est très jolie, mais elle dissimule une tache de naissance, sur sa cuisse gauche qui la gêne énormément, cette tâche ressemble à une gueule de loup qui essaie de manger une étoile… [4] Elle a un joli petit tatouage près de son oreille, une simple vague représentant l’oiseau, parfois certaines personnes pensent qu’il bouge lorsqu’elle est frustrée ou lorsqu’elle a une émotion forte. [5] Sa personnalité est multiple.. elle a le caractère de deux jumeaux qui se contredisent, en accord avec quelqu’un puis pouf, comme par magie, elle trouve une raison de ne pas être d’accord. [6] Elle aime son père, mais elle aurait souhaité naître dans une famille qui l’aurait aimé à sa juste valeur. Ce qu’elle ne sait pas, c’est que sa vraie famille l’aurait sûrement marié à quelqu’un de haut rang sans vraiment attendre son accord pour continuer leur lignée. [7] Sa compagnie est un endroit que tout le monde souhaite visité, Malia est très prisée pour ses vêtements de travail chic et ses robes de bal, mais ce qu’elle aime le plus faire c’est des vêtements magiques qui se transforment selon les préférences de ses clients. [8] Depuis quelques temps, elle passe son temps à s’informer sur les apparats d’époque pour les intégrer à sa nouvelle ligne de vêtements. Au grand bonheur de certains clients qui souhaitent des vêtements uniques.

pseudo : asla. âge : 18. pays : canada. présence : 5/7. que penses-tu du forum ? magnifique. bizutage accepté ? pourquoi pas. crédits : ultraviolences. quelque chose à ajouter ? hâte de m'intégrer à vous, vous êtes beaux. code à remplir :
Code:
<bop>selena gomez</bop> - @"malia mercado"
repello wizard


Dernière édition par Malia Mercado le Dim 9 Déc - 18:34, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

repello wizard

MessageSujet: Re: les malices de malia   Ven 7 Déc - 4:09

fais-en ce que tu veux“ Cette histoire a plusieurs version, celle de la mère, du frère, du père, et bien d'autres... mais toutes racontent l'histoire d'une fillette maudite par le destin. ”
Une nuit blanche, puis une autre, la peur de ne plus avoir le même statut, le même rang dans les deux mondes qu'ils ont connu. Une femme aux cheveux de geai s'approcha du berceau délicat couvert par une ombrelle transparente, celle-ci ondulaient au vent de la fenêtre toujours ouverte. Une femme si belle, si pure, au sourire contagieux prit l'enfant dans ses bras, une fillette d'à peine 2 ans, magnifique elle aussi, aux traits de son père. Elle enfila une cape qui recouvrait l'enfant toujours endormi alors qu'un homme, son mari, portait sur son dos son fils un peu plus vieux aussi somnolent que sa soeur. Ils partirent avec leur elf de maison, Adore, qui les transporta à leur refuge au Portugal en un bond. L'appartement fut ensuite déserté pendant plusieurs semaines. Le dernier étage de la demeure était si grand. Un sort avait été jeté pour accommoder les besoins de la famille à l’insu des autres habitants, ce charme fut rompu lorsqu’ils partirent. Alors qu’un voisin venait les inviter au comité annuel de l'immeuble, ils poussèrent la porte pour découvrir avec horreur que la pièce était complètement vide. L’endroit avait l’air de ne pas avoir accueilli de vie depuis des générations, le grenier était redevenu simple, boisé et les araignées y firent leurs nids en un rien de temps.

Pendant ce temps, au Portugal, la petite famille s'installa dans un appartement souterrain si éclairé que personne n’aurait cru qu’ils vivaient en dessous du sol. Le quartier était habité par plusieurs sorciers mais quelques moldus s’y étaient installés sans savoir qu’ils avaient choisi un endroit magique, au creux d’une montagne ancienne. Pendant plus d’une semaine, la femme que tu appris a appelé mère faisait les décorations avec l’aide d’Adore. Quand elle fut enfin ravie d’être chez elle, elle reçu un paquet, une malle qui était restée dans l’appartement… Lorsqu’elle l’ouvrit, elle n’y vit absolument rien, referma le couvercle et l’apporta au dernier sous-sol de l’appartement, où il fut oublié pendant un long mois. Puis la petite Maya descendit au sous-sol pendant que son frère Andreas comptait 1, 2, 3.. dans le salon principal. Elle ouvrit la malle sans problème, y entra, referma doucement le couvercle juste au moment où son frère descendit les escaliers et pouf, la malle disparue, emportant la jeune Maya de 2 ans et demi de retour à leur ancien appartement. Le porte-au-loin avait si bien fonctionné que la poussière n’a même pas bougé dans la pièce reprenant la trace qu’elle avait laissée en partant. Par contre, l’enfant avait perdu toute mémoire des évènements, elle se mit à pleurer si fort que le son de sa voix résonna dans tout l’appartement. Le propriétaire monta les escaliers et ouvrit la porte pour découvrir une malle. “Mais, mais, ce n’était pas ici auparavant…” ce dit-il en ouvrant le couvercle. Il ne put croire qu’une petite fille le regardait les yeux plein d’eau, elle tendit les bras vers lui et l’appela dorénavant père.

une enfant élevée,
enlevée à sa famille,
par une personne
de mauvaise race
de mauvais coeur;

En la ramenant chez lui, il ne savait pas quoi penser, d’où venait-elle, que faisait-elle en haut tout seule. Il n’avait vu personne monter ou descendre de l’appartement abandonné. Il pensa donc que pendant sa sieste une personne était venu la laisser. Il ne voulait pas l'emmener à la police de peur qu’elle soit envoyée dans mille et une familles, lui-même l’avait vécu plus jeune. Il l’a pris dans ses bras et lui demanda son prénom, elle ne su quoi répondre. Il lui offrit donc le doux prénom de Malia, et le nom de famille Mercado. Il l’avait lui même hérité de son père adoptif il y a des années. Il n’avait ni femme, ni enfants, et cette petite fille était un miracle dans sa vie. Malheureusement, elle ne ressemblait pas du tout au jeune homme qui la tenait dans ses bras. Il se mit donc à se teindre les cheveux noirs pour s’assurer d’avoir l’air de son père. Avec le temps, les gens se demandait qui avait bien pu avoir cet enfant avec lui, mais puisqu’elle lui ressemblait tellement ils n’avaient jamais pensés qu’elle n’était pas la sienne. Il était le seul autre habitant de la demeure et avec un enfant sur les bras, il avait besoin de plus d’argent. Il se mit donc à louer l'appartement du dessus à qui le voulait. En achetant la maison, il avait sous louer à un pauvre couple sans enfants, ils le payaient chaque mois, sans problème pourtant. En ouvrant la porte du grenier, il perdit lui aussi la mémoire de ce couple et pensait que cet endroit n’était pas habité. Plus elle grandissait plus il le croyait fermement, que cette enfant était la sienne et que personne ne pourrait en douter.

Par contre, elle agissait si bizarrement. Un jour, son père entra dans la pièce pour voir la petite entourée de pleins de peluches qu’il n’avait pas laissé dans son berceau. D’autres fois, il l’amenait à l’école et les autres enfants se tassait de son chemin pour ne pas la croiser du regard. Elle dégageait une sorte d’âme maudite à chacun de ses pas. Pour son emploi, ils déménageaient toujours, une ville après l’autre, pour ne jamais rester plus de 6 mois au même endroit. Il réussit à trouver un passeport pour sa fille et une nounou qui les suivait partout. Cette femme était vieille, moche et méchante, elle lui apprenait les manières à la française, comme si elle était une princesse, ce qu’elle était. Pourtant, cette femme ne voulait que de l’argent, et un beau foyer, elle finit par les laisser lorsqu’elle eu assez d’argent pour repartir voir sa famille. Avec ce qui lui restait, son père retourna en angleterre pour qu’elle soit à nouveau en contact avec l’anglais, puisqu’entre eux deux, ils ne parlaient que l’espagnol. Il avait vendu son ancien appartement alors il dû dormir dans un motel pendant plusieurs jours avant de trouver un endroit permanent où dormir, où sa fille pourrait être confortable dans une chambre et non sur un canapé. Malia était devenue une jeune fille intelligente, souriante et pleine de joie de vivre. Par contre, elle n’avait que très peu d’amis parce qu’on la traitait de sorcière avec ses cheveux noirs ondulés et sa peau pâle. À l’époque, ils ne savaient pas à quel point les stéréotypes étaient réels pour Malia et qu’elle était réellement destinée à la magie.

deviendra grande
soupçonnant tous,
trompée par chacun
revanche de cendres,
coeur léger de savoir
la vérité est sienne;

La lettre apparut au travers des autres lettres, une enveloppe jaunie, une écriture à l’encre et un sceau rouge, c’est la première fois qu’un lettre est adressée à Malia, la première fois que quelqu’un la remarque parmis la foule. Elle n’avait jamais rien demander à personne, pourquoi recevait-elle donc une lettre? Elle ouvrit la lettre enchantée et commença à lire “Chère Mlle Mercado, Nous avons le plaisir de vous informer que vous…. mais, mais, c’est écrit Collège Poudlard, École de Sorcellerie… PAPA!!” Sur le coup, elle ne comprenait pas, son père était certain que tout ça n’étaient que mensonges. Par contre, la voilà, admise dans une école de magie, et tout s'emboîte comme un casse-tête. Ses drôles de jours, ses moqueries éternelles, son esprit bien différent des autres. En un instant, elle était une sorcière, une vraie. Elle avait le trac, elle ne savait que faire, son père l’amena à la gare, ils essayèrent de trouver la plateforme, puis elle vit un garçon disparaître sous ses yeux en fonçant tête première entre les stations 9 et 10. Elle offrit un dernier câlin à son père, qui se rappela la journée où il était devenu cet homme, ce père et il comprit qu’elle était apparue dans sa vie par magie. Il la regarda prendre le train avec le peu de fourniture scolaire qu’elle avait réussi à acheter toute seule, puisque son père n’avait pu traverser vers le monde magique, et fonça tête première vers le mur. Elle avait arrêter de respirer tellement elle avait eu peur de ne pas pouvoir passer. Avec un sourire de soulagement, elle prit son billet et entra dans le train, passant aux côtés des parents magiques qui saluaient leurs enfants. Elle frôla un jeune homme du nom d’Andreas de Palma qui saluait sa mère, une magnifique femme aux cheveux foncés et bouclés. Elle le regarda comme s’il était une glace qui reflétait sa propre image, pendant que lui l’ignora presque du regard. Il partit rejoindre ses meilleurs amis aussi vêtus de vert, sa deuxième famille. Elle alla s'asseoir dans un wagon vide qui fut vite interrompu par deux jeunes filles et un garçon.

L’une s’appelait Clarina, l’autre Pristine et le garçon plutôt mignon s’appelait Bryston, elle s'habitua vite à sa nouvelle vie et parla avec eux durant tout le trajet. À son arrivée au château, elle fut estomaquée, il n’y avait plus de retour en arrière maintenant, elle était étudiante. Les élèves de première se rassemblèrent et entrèrent tous ensemble. Clarina fut appelée en premier pour procéder à la répartition, “Pouffsouffle!”, cria le choixpeau. Suivie de Bryston, “Gryffondor!” et de Pristine “Serdaigle!” et voilà qui était son tour. Elle n’a compris le concept des maisons que lorsque le petit nouveau derrière parlait de chacune d’entre elles, disant qu’il était tout à la fois sauf serpentard parce que c’était la pire d’entre toute. Malia se ressaisit en entendant son nom. Elle avança vers la tribune, mit le choixpeau sur sa tête… Après quelques instants, le choixpeau hésita, il ne savait pas comment tu arrivais à être un enfant de moldu, il voyait plus grand, il voyait ta naissance, une fille de sang presque trop pur pour exister. Il hurla alors “Serpentard”, et quelques personnes se mirent à chuchoter, Malia avait tout d’une née-moldue, mais au fond son amnésie la protégeait de sa réelle lignée. Au fil des années, elle découvrit les serpentard comme les siens, se fit d’autres amis et trouva enfin une place dans ce monde. Ou dû moins, c’est ce qu’elle essayait de dégager.

prend ce qui t'es du,
de naissance ou de foi,
par amour de soi,
soif de connaître,
sa réelle identité,
et de tuer celui,
qui l'en a privé.

En vieillissant, elle continuait de se demander si elle venait réellement d’espagne, si elle était bel et bien la fille de son père, si absent, toujours hors du pays. Il partait et il oubliait de revenir vers elle, comme par maléfice. Elle finit par dessiner des croquis pour sa ligne de mode avec quelques modèles, dont sa meilleure amie Pristine. Puis elle rencontra un garçon et un autre, mais rien de permanent malgré elle. À 21 ans, Pristine était mariée et magnifique, blonde et si parfaite, puis il y avait elle, même âge, mais tellement différente, elle était ambitieuse, hypnotisée par sa carrière, sa marque commerce. Pour la détendre, son amie l’emmena dans un bar, où elle rencontra son passé, son présent et son futur, Joshua Pucey. Un garçon beau, tellement bon, il la fit rêver pendant plusieurs mois, elle vivait enfin le parfait amour, avec quelqu’un qui l’aimait en retour. Ils ont emménagé ensemble et un soir de pleine lune, dans un restaurant chic, il lui a demandé de l’épouser. Malia pleura pour la première fois de sa vie, elle pleura de joie, lui sauta dans les bras et dit oui. Joshua n’avait jamais vu son père auparavant, mais il connaissait les vrais parents de celle-ci sans même le savoir. Il était le bon ami du frère aîné de Malia, Andreas, ce nouvel auror, si populaire, si intelligent qui traquait présentement la disparition de sa soeur, oui, Malia. À la veille de leurs noces, elle revit son frère, elle apposa ses lèvres contre sa joue et il se produit un événement, un soupçon de magie comme une connection. Mais elle se sépara de lui et continua ses salutations aux autres invités.

Plus tard dans la soirée, elle surprit un échange entre Joshua et Andreas, il le dissuadait catégoriquement de la marier, disant qu’elle n’était qu’une manipulatrice moldue qui ne voulait que son argent et non pas son amour, la connection qu’elle avait fait plus tôt était un brin de magie bien extraordinaire, une pensée infligée à quelqu’un sans le vouloir, sans le contrôler, Malia avait pendant une seconde rêver de ne pas le faire souffrir, qu’elle n’était pas digne de son amour et l’avait partagé à son propre frère à son insu… Et c’est bien sans le vouloir, qu’elle se mit à courir vers la fontaine du jardin de la résidence des Pucey, qu’elle y tomba, se cogna la tête et sombra dans un coma qui dura une semaine. Pendant cette longue semaine, elle se souvint enfin de son frère, de sa mère, de son père… Elle ouvrit les yeux pour voir Joshua qui lui tenait la main. Malia venait d'apprendre que son père, celui qui l’a tant fait souffrir par son absence n’était pas son père du tout. Une malle, un porte-au-loin maudit l’avait amené à sa perte. Elle ne voulait pas revoir son frère pour l’instant, elle se croyait plus indigne que jamais, elle pensait que c’était le destin qui avait voulu qu’elle se retrouve cachée dans cette malle.... Elle se mit à pleurer dans ses bras, pour la deuxième fois, mais cette fois-ci de tristesse. Les fiançailles étaient annulés, et leur couple de même, elle ne pouvait rester avec lui parce que cette nuit-là, elle avait perdu un enfant, son enfant, un bébé qui aurait pu naître en février, mais elle l’a perdu en tombant si brutalement dans la fontaine. Elle ne pouvait pas vivre avec lui en conservant ses remords. En sortant de l'hopital, Malia retourna à ses occupations à l’aiguille de verre jusqu’à ce que son frère pousse la porte du magasin avec sa mère.


repello wizard


Dernière édition par Malia Mercado le Dim 9 Déc - 4:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

repello wizard

MessageSujet: Re: les malices de malia   Ven 7 Déc - 5:24

je passe par ici juste pour dire que je veux bien être une malice de Malia moi aussi hein, c’est un projet qui me tente bien quand même
bonne rédaction et à plus j’espère, t’es tres jolie tu sens très bon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

repello wizard

MessageSujet: Re: les malices de malia   Ven 7 Déc - 7:54

poupon gomez.
quelle adorable bouille.
un petit serpent,
la meilleur des maisons.
madame tricote jolies étoffes.
bienvenue parmi nous petite biquette.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

repello wizard

MessageSujet: Re: les malices de malia   Ven 7 Déc - 9:43

Selena Bienvenue sur le fofo miss avec une ébauche intéressante
Revenir en haut Aller en bas
Krystyn Leczinski
CITOYENS NEUTRES
DATE D'ARRIVEE : 24/11/2018
MESSAGES : 436
PSEUDO : géhenne
AVATAR & CREDITS : mads mikkelsen (lilousilver), sign' (sial)

ÂGE : 47
ASCENDANCE : mêlé ✗ le cruor gerbé de mélanges. à toujours marier sorcier. le gène lycan envoie valser l'espoir d'un nom au registre des purs │ la nouvelle identité octroie pureté.
STATUT CIVIL : marié ✗ papiers rafistolés, fabulations. alliance imposture.
METIER : médicomage ✗ maraud crevé d'empathie. chirurgie en connaissance, à avoir vogué entre les disciplines et mondes. rafistole les éclopés des venelles. nom clamé quand la discrétion est quémandée.
PARTICULARITE : maudit ✗ condamné à la servitude d'une famille │lycan ✗ féroce quand scande la ronde diane.
RÉPERTOIRE RP : -

repello wizard

MessageSujet: Re: les malices de malia   Ven 7 Déc - 9:57

une petiote qui tisse des vêtements
si elle fait du masculin et pas trop excentrique, ivan viendra trainer sa couenne
bienvenue

_________________

☽☽ The moral of the story is, I will gut you if I need to. I will carve my way out with only my teeth..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Invité

repello wizard

MessageSujet: Re: les malices de malia   Ven 7 Déc - 10:30

t'es si douce
bienvenue poupette
Revenir en haut Aller en bas
Astrae Abernathy
CITOYENS NEUTRES
DATE D'ARRIVEE : 29/11/2018
MESSAGES : 148
PSEUDO : L
MULTICOMPTES : la sombre cedrella
AVATAR & CREDITS : lili reinhardt, © (ava) chrysalis + anaelle (sign)

ÂGE : Astrae est âgée de vingt-trois ans et est née un quatorze février, au coude à coude avec son jumeau, Rhys, farce du destin pour des parents qui ne s'aime pas comme un couple typique.
ASCENDANCE : La belle est une sang-mêlée, elle est bien loin d'en avoir honte, ce détail lui importe peu à vrai dire.
STATUT CIVIL : La jeune femme est célibataire. Elle a vécu des relations amoureuses, comme tout le monde, mais elle n'est pas en manque du coeur brisé et des disputes qu'entraînent parfois certaines relations.
METIER : elle est tout juste diplômée guérisseuse et travaille dans le département des empoisonnements par potions et plantes à Sainte Mangouste.
RÉPERTOIRE RP : amelia, papa cassian, adeline, marius et bro darius

repello wizard

MessageSujet: Re: les malices de malia   Ven 7 Déc - 11:06

bienvenue parmi nous avec cette jolie bouille
bon courage pour ta fiche

_________________
It's alright, if you're my lady, you're a killer queen ⊹ You never real - you never realized, you never said goodbye. I called you up sometimes, I told you, that I miss you babe and you were stuck inside my head. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedarkesttimes.forumactif.org/t525-astrae-the-new-world-
Betty Walton

DATE D'ARRIVEE : 24/11/2018
MESSAGES : 635
PSEUDO : penthésilée.
AVATAR & CREDITS : jessica parker kennedy, chrysalis (c).

ÂGE : trente ans.
ASCENDANCE : non-magique.
STATUT CIVIL : célibataire, s'est récemment amourachée du frère de son amie d'enfance et plus proche alliée. homme qui l'a délaissée du jour au lendemain ; d'amertume, elle en est flanquée des pieds à la tête.
METIER : co-fondatrice de vanish'cab.
PARTICULARITE : endormie (en cours).

repello wizard

MessageSujet: Re: les malices de malia   Ven 7 Déc - 13:38

quelle bouille et j'aime beaucoup le début de ta fiche, sacrément mystérieux tout ça
bienvenue sur le forum et bon courage pour la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedarkesttimes.forumactif.org/
Invité
Anonymous
Invité

repello wizard

MessageSujet: Re: les malices de malia   Ven 7 Déc - 15:28

j'adore le titre, hâte d'en lire plus
bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


repello wizard

MessageSujet: Re: les malices de malia   

Revenir en haut Aller en bas
 

les malices de malia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Malia Hale ~ The werecoyote
» Post vacant (ou non)
» • Derek Hale - L'Oméga solitaire - • [Fini]
» Crémalia Sarwen (Terminé)
» Hey Pa...Peter! [PV Malia et Peter]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✰ repello wizard :: ❝ autour d'un jus de citrouille :: les dossiers poussiéreux :: archives administratives-