AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
avis de recherche
Pour mettre en avant votre scénario, arbre généalogique ou groupe, c'est par ici !

famille rosenblum famille rosier
intrigue interactive
La fin de la première intrigue a été choisie par vous et on vous remercie d'avoir été si nombreux à y participer ! Le dénouement obtenu promet de grands changements au Royaume-Uni sorcier alors préparez-vous. Fini le temps de paix apparente. Pour en savoir plus, il suffit de cliquer ici.

On attend vos réactions !!
sous les projecteurs
Cette semaine, ce sont les personnages de Hannibal Yeats, Sumi Choe, Hecate Fawley, Poppy Garfield et Lorelei Fortune qui sont mis en avant ! Alors on vous propose de vite aller lire leurs présentations et mettre vos neurones en ébullition pour trouver de super liens. Promis, vous ne le regretterez pas !

Partagez | 
 

 tell me atlas, what is heavier : the world, or its people's hearts ? --/ (eugene) (21/12)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Invité

repello wizard

MessageSujet: tell me atlas, what is heavier : the world, or its people's hearts ? --/ (eugene) (21/12)   Mer 28 Nov - 19:17

eugene (neal) ó riain
“ As if through water from the bottom of a pool, You're movin' without movin'. And when you move, I'm moved. You are a call to motion. There, all of you a verb in perfect view. Like Jonah on the ocean, When you move, I'm moved. ”

> nom : ó riain. l'irlande dans les veines, dans les accents, sous les yeux et sur la langue. c'est un nom qu'on a oublié avec les décennies, et qui a essayé de se faire discret. un nom dont on se souvient la gloire passée, pourtant — et la chute brutale qui l'a accompagné. > prénom : eugene, et neal de son second prénom. c'est plutôt vieillot, mais plutôt classique. ça lui convient. sans plus. > naissance, nationalité & âge : aujourd'hui âgé d'un peu plus de vingt-cinq ans, il a vu le jour à skerries, en irlande. bien que la famille de sa mère ait de lointaines origines anglaises, sa nationalité reste indéniablement irlandaise — un trait qu'on entend trop aisément dans son accent particulier dont il n'a jamais cherché à se défaire. > ascendance : sang-mêlé. sa mère est une non-magique, et il n'en a jamais eu honte. il sait néanmoins qu'elle avait un grand-père cracmol, et qu'elle connaissait donc l'existence de la magie. son père, lui, est issu d'une vieille lignée de sorciers, autrefois pure mais depuis plusieurs générations mêlée. > scolarité : il a fait ses études à poudlard, dans la maison de poufsouffle. le choixpeau a longuement hésité à l'envoyer à serdaigle, mais s'est finalement basé sur la loyauté et le sens de la communauté du gamin pour arrêter une décision finale. les blaireaux l'ont vu grandir et évoluer — et il n'en regrette pas une seule année. > occupation actuelle : bien qu'il ait reçu une formation de briseur de sort, dans un premier temps, il a finalement abandonné la vocation pour ouvrir une petite boutique d'apothicaire aux côtés de sa femme, il y a quelques années. l'endroit est une zone franche entre les mondes moldu et sorcier. tout un pan de la boutique offre à l'achat des élixirs et potions, ainsi que des ingrédients nécessaires aux préparations ; l'autre partie du magasin, lui, propose des décoctions non-magiques en tout genre, ainsi que de nombreux thés, tisanes, et herbes à infuser.  > statut matrimonial : marié, depuis plusieurs années maintenant. c'était une union jeune, qu'ils n'ont jamais regrettée. le temps leur manquait, mais pas l'amour — alors ils ont fait avec ce qu'ils avaient. leur fille arrivée avant même qu'ils ne décident de se marier. lorelei, conscience de la malédiction d'eugene, et du sort qui l'attendait. du sort qui attendrait leur fille aussi. ils se sont promis de faire face à ce coup du destin. de vivre le temps qu'ils avaient, et de toujours avancer. ensemble. mais quand la réalité l'a rattrapé, il y a quelques jours de cela, eugene est simplement parti. choqué de voir la souffrance dans les yeux de sa fille de quatre ans, la première fois que la douleur a saisi son coeur. et son réflexe a naturellement été de foutre le camp. de réclamer ce temps d'adaptation nécessaire à une réalité qui a fini par le rattraper, et par lui rappeler que la mort l'attendait prochainement. trop prochainement. pourtant, lorelei et maud hantent encore chacune de ses pensées — et la culpabilité d'avoir brisé leur promesse persiste. > inventaire : sa baguette, toujours. en bois de sapin, avec un nerf de coeur de dragon en son coeur. vingt-huit centimètres — et inflexible. franche et puissante, malgré son allure plutôt ordinaire au premier coup d'oeil. parfaite pour lui. pour ce qu'il est. parfaite pour la vie dont il a héritée, et la mort qui ne manquera pas de le frapper. > allégeance : neutre. un parti pris, pourtant, quand on regarde ses ascendances, et quand on considère l'implication féroce de son meilleur ami aux côtés de l'alliance. mais eugene, il voulait juste vivre sa vie. ne pas être mêlé à quoi que ce soit, aussi longtemps qu'il le pouvait. son mariage avec une non-magique a de toute manière scellé son parti pris, et ne laisse aucun doute planer quant à sa place, derrière sa neutralité. > particularités : maudit. ça fait plusieurs générations que ça traîne, et il ne semble y avoir aucun moyen de s'en tirer. maudits, c'est ce qu'ils sont. depuis que malley ó riain épousa une non-magique, et que son beau-père s'y opposa. depuis, les descendants des ó riain se changent en pierre. un processus, long et douloureux, qui leur coûte la vie. qui commence peu après leurs vingt-cinq ans — âge qu'avait brynn, la non-magique écopant la première de cette malédiction, au moment d'être touchée. et, en moins de deux ans, c'est tout leur corps qui se transforme. la douleur est innommable. leur presse le coeur, chaque fois que le processus est un peu trop à l'oeuvre. les entraînant chaque fois un peu plus près de l'arrêt cardiaque — jusqu'à ce que, finalement, tous leurs muscles ne soient trop solidifiés pour que la vie puisse continuer à circuler dans leur organisme. et pour eugene, ça a déjà commencé. il n'aura pas deux ans. le sait, le sent. d'ici là, il lui faut gérer l'idée qu'il va mourir. gérer la simple pensée que, sous peu, sa vie sera terminée. > avatar : david prat.

> choses à savoir : tranquille, observateur, loyal, obstiné, calme, patient, résilient, intelligent, fêtard, calculateur, investi, protecteur, bienveillant, franc, débrouillard, pragmatique, tolérant, bagarreur, secret.

01 // eugene, c'est un drôle de paradoxe en soi. c'est le calme exemplaire, la patience au coeur et le sourire tranquille aux lèvres. c'est le type qui ne se prend pas la tête, sur rien, et qui ne veut rien savoir de l'avis des gens sur la manière dont il mène sa vie. c'est celui qui observe, celui qui sait écouter. celui qui dégage toujours une étrange aura de compréhension et d'attention, quelle que soit la situation. mais eugene, c'est aussi les rires complices et l'étrange malice. c'est les sourires, les rires. la complicité, la tendance à expérimenter sans malice, et à vivre. toujours, vivre. le côté fêtard qui refait surface, lorsque la bièraubeurre et le whisky pur feu se mêlent à son sang — les origines irlandaises veulent ça, et il en a toujours été fier. ç’en fait quelqu’un d’assez facile à vivre, quand vient le temps de sortir et de s’amuser. mais quelqu’un d’étrangement aussi agréable à côtoyer, lorsque l’heure est à rester en paix et à se reposer. 02 // la politique, ça ne l’intéresse pas particulièrement. être un ó riain signifie nécessairement avoir un parti pris, puisque la malédiction familiale leur a été envoyée pour l’amour que vouait l'un de ses ancêtres pur à une moldue. ça s’est concrétisé à sa génération, quand son père sorcier a choisi d’épouser sa mère, non-magique elle aussi. et eugene, il a grandi sans honte d’un monde ni de l’autre. coincé entre les deux, appréciant tout à fait sa position, et sa familiarité avec les deux aspects de sa vie. sa mère est toujours restée proche de ses amis et de sa famille moldue, et c’est après tout comme ça qu’il a rencontré lorelei. l’avoir épousée lui appose un parti pris à jamais, dans toutes les tensions politiques entourant la réunification. mais eugene, il n’en a cure. il vit sans se poser de questions, et refuse de jeter son énergie dans cette guerre. pas pour l’instant, à tout le moins. mais si le vent tourne, et si ses proches sont blessés, nul doute qu’il saura tirer sa baguette pour ce qui lui est cher. il n’a juste ni l’ambition ni la prétention de se jeter dans le cours des choses, et de penser pouvoir les influencer. tout ce qui l’intéresse, c’est de passer les quelques mois qu’il lui reste à vivre en paix. 03 // maudit. ça peut vouloir dire beaucoup de choses, quand on y réfléchit. toutes font souffrir, mais la plupart des malédictions ne coûtent pas la vie. celle des ó riain, si. l’existence devient un compteur, qui diminue à mesure que l’âge adulte approche. on ne leur laisse même pas la peine d’y rentrer pleinement, ou d’en profiter. car à vingt-cinq ans, l’âge qu’avaient les premiers ó riain au moment d'écoper de la malédiction, les choses commencent à se dégrader. le corps débute, lentement mais sûrement, son processus de transformation. le coeur en souffre le premier — et il en souffrira tout du long. sa peau, que ses muscles, que son sang. la douleur se répand dans les os, dans la peau. atteint ses muscles, son sang. ne lui laisse aucun répit. corps qui devient froid. corps qui devient pierre. en moins de deux ans, cette pierre les compose entièrement — et dès que l’organisme n’est plus capable de vivre avec le changement, la vie s’éteint. les enfants-statue d’un monde sans pitié. condamnés. 04 // eugene a passé les vingt-cinq ans sans encombre. eugene a presque oublié ce qui l’attendait, sur l’instant. mais il y a quelques jours de ça, son coeur s’est contracté pour la première fois. battement manqué — un saut cruel qui l’a fait tomber à genoux sur le carrelage de la salle de bain. un instant, il a cru y rester. cru faire partie de ces ó riain incapables de supporter la douleur, ou au corps trop faible pour porter la malédiction au travers des mois qui viendraient. puis, le supplice s’est finalement estompé. le souffle retrouvé, pour se rendre compte que, glissée dans l’encadrement de la porte, sa fille maud avait tout vu. et elle a voulu comprendre, la gamine. elle a voulu s’approcher. s’asseoir sur ses genoux, et écouter ce coeur qui avait bien failli s’arrêter. elle n’a pas demandé — mais eugene le sait : au fond d’elle, elle a compris. au fond d’elle, elle le sait, le sent, le comprend instinctivement. ça coule dans leur sang. et c’était l’inquiétude, dans ses yeux. gamine de quatre ans qui ne comprend pas vraiment, mais qui est suffisamment éveillée pour savoir que son père souffre. gamine qui veut l’aider. gamine qui l’aime. gamine qui n’a pas pleuré, mais qui a passé l’heure suivante l’oreille collée contre la poitrine d’eugene, à vérifier que son coeur jamais plus ne s’arrêterait. et malgré le baume que le geste lui a offert, l’irlandais ne l’a pas supporté. il a décidé de partir. partir pour essayer de se faire à l’idée. partir, le temps de savoir quoi faire de ce glas qui vient de sonner. partir, pour ne pas voir dans les yeux de maud ou de lorelei, la douleur de le voir chaque jour subir les affres de cette malédiction que son nom lui avait transmis. parti, pour ne pas avoir à regarder maud en sachant ce qu’il lui avait transmis. 05 // pourtant, il le savait. au moment d’épouser lorelei, au moment de prendre la décision de garder le bébé. il le savait. et elle aussi. c’était leur pacte. leur accord. vivre jusqu’au bout, malgré la souffrance. malgré la date figée sur le calendrier, malgré cette malédiction qui ne manquerait pas de l’emporter. lorelei savait déjà le sort qui attendait eugene, au moment où leur relation a débuté. elle a tout de même voulu l’épouser. voulu rester à ses côtés. voulu donner la vie à cet enfant qui, un jour, vivrait la même douleur, et mourrait du même sort. lorelei l’a choisi. et eugene sait qu’en partant, il a déclenché des forces qui ne manqueront pas de le rattraper. elle le savait. elle avait choisi de tout de même l’aimer. choisi de lui donner un enfant, choisi de porter son nom. elle le savait. la seule condition, c’était de pouvoir rester à ses côtés. et voilà que même cette idée, il n’a pas été capable de la supporter.

en vrac // chez les ó riain, on sait profiter de la vie. on sait que les lendemains sont comptés, et ça n’a jamais empêché personne de s’amuser. ç’a au contraire toujours développer une envie de saisir à bras le corps tout ce que leur existence leur offrait. et eugene n’a pas vraiment échappé à la règle. il n’a jamais trop poussé, mais il ne s’est pas non plus privé. il a pris ce qu’il pouvait, pris ce qu’il voulait. et il ne regrette rien, aujourd’hui. rien, si ce n’est de pouvoir offrir à lorelei et à maud une espérance de vie plus longue à leurs côtés. --/ eugene, il a la fierté d’être irlandais. il a cet accent à couper au couteau, qu’il sait réduire pour se faire comprendre au besoin. mais le reste du temps, il ne se prive pas de le garder. n’a pas honte d’où il vient — et y retourne régulièrement, pour voir sa mère et les quelques membres de sa famille maternelle encore vivants. du côté de son père, il n’a plus que deux cousins, et sa soeur. faut dire que ça n’aide pas, de mourir jeune. --/ il a emménagé à londres il y a sept ans déjà. après poudlard, ç’a été un choix simple à faire : sa copine y avait grandi, et ses études seraient plus faciles à exécuter s’il y vivait. alors il y a pris un appartement, avec sa petite amie. l’a quitté trop rapidement, lorsqu’elle a rompu — mais il est resté en ville. a retrouvé lorelei, qui y avait elle aussi emménagé pour aller à l’université. il pensait retourner vivre en irlande, mais ça n’est jamais arrivé. lorelei et lui se sont mis ensemble, et ont ouvert leur petite boutique en ville. ils ne sont retournés en irlande que pour la naissance de maud, puis pour leur mariage. quelques semaines par-ci par-là. la vie londonienne à laquelle ils se sont habitués, malgré leurs deux âmes éternellement irlandaises. --/ c’est à poufsouffle qu’on l’a envoyé, lorsqu’il a pour la première fois mis les pieds à poudlard. le choixpeau a longtemps hésité avec les aigles, mais s’est finalement résolu à suivre le sang des ó riain, et le coeur de eugene plutôt que sa tête. ce qui n’a pas empêché le gamin d’être assidu et sérieux, et de ramasser de très bons résultats dans toutes les matières. intelligence discrète, mais reconnue. --/ il a gardé de très bons contacts avec ses amis de l’école — et tout particulièrement avec son meilleur ami darius. le premier à qui il a avoué sa malédiction. sa paire, tout au long de leurs sept années scolaires. les inséparables, avec les quatre cents coups à leur actif, et la complice sincérité que tout leur entourage applaudissait. darius, c’était le témoin à son mariage, et c’est encore aujourd’hui le parrain de maud. darius, c’est le frère que eugene n’a pas eu. et c’est aujourd’hui vers lui qu’il se tourne instinctivement, après avoir fui sa vie et ses responsabilités. --/ eugene, il a failli devenir briseur de sorts. il en a complété la formation à tout le moins — une légère ironie dans cette histoire, quand on sait que sa spécialité aurait dû être les malédictions. puis, lorsqu’il a eu terminé, il a changé de direction. il a profité de son amour et son talent pour les potions, et les a mis à contribution du projet que lorelei et lui entretenaient. ouvrir une petite boutique, et s’en occuper. une vie paisible mais passionnée, pour deux jeunes parents déjà bien occupés. --/ on lui a toujours appris à se débrouiller sans magie. à utiliser ses mains et son corps, pour les tâches quotidiennes. à être capable de se fondre dans les deux mondes, et à passer inaperçu dans un cas comme dans l’autre. bien entendu, la magie reste aujourd’hui la solution de simplicité — mais si besoin est, il sait parfaitement passer pour un non-magique, et sera tout de même capable de se débrouiller. --/ eugene, il aime être en contrôle de ce qu’il fait — professionnellement, à tout le moins. c’est ce qui en a toujours fait un élève doué, un bon sorcier, et aujourd’hui un très bon gérant et un excellent apothicaire. son besoin de soin s’applique également à sa vie privée — mais sa rigueur, elle, est quelque peu diminuée. dans son couple, il a toujours été du genre à laisser vivre. mari tendre, et soucieux d’un partage équitable des responsabilités, il fait cependant entièrement confiance à lorelei, et n’a aucun problème à laisser la boutique ou le foyer entre ses mains. --/ ç’a toujours été un bagarreur. rarement le premier à donner les coups — mais certainement celui qui les rendait une fois les hostilités déclarées. le genre à aller les chercher, aussi, dès l’instant où l’on s’en prend à ses proches. le sang chaud des irlandais, qui s’est de tout temps manifesté. enfant, c’était celui qui rentrait toujours avec la lèvre fendue, ou le bleu au coin de l’oeil. qui se défendait toujours d’un haussement d’épaules, et d’un il l’a cherché. férocement loyal, il a toujours défendu de ses poings ceux qu’il appréciait — et a pris de nombreuses heures de retenue à cause de ça. pas besoin d’une baguette pour infliger une correction — et ça a surpris plus d’un de ses camarades, à l’époque. --/ il a beau être calme, il a beau être un mari doux et un père adorable, il n’en reste pas moins animé d’une étrange flamme. solide et résilient. pas du genre à se laisser abattre, pas du genre à se laisser faire. la franchise parfois désarmante, et le sarcasme au bout de la langue s’il ne porte pas la personne dans ses faveurs rien d’un ange, rien bon samaritain. du genre à cerner les gens bien vite, et à ne pas se dissimuler derrière la bonté ou l’hypocrisie, quand son coeur n’y est pas.
pseudo : beloved. âge : 24 y.o. pays : canada. présence : je me connecte quand même régulièrement, et j'essaie de poster dès que je peux, quand même.    que penses-tu du forum ? BON DIEU qu'il est impressionnant, et si bien construit, et beau avec ça, je je je.     c'est un boulot magnifique, bravo.    bizutage accepté ? fire away.    crédits : avatar par innuendo, quote par hozier. quelque chose à ajouter ? bon je suis en fin de nanowrimo alors si je suis à moitié morte durant les trois prochains jours c'est normal, PAS DE PANIQUE je ne déserte pas.   (je suis juste au bout de ma vie mdr mais bon la volonté tout ça tout ça) code à remplir :
Code:
<bop>david prat</bop> - @"eugene ó riain"
repello wizard


Dernière édition par Eugene Ó Riain le Dim 16 Déc - 11:20, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

repello wizard

MessageSujet: Re: tell me atlas, what is heavier : the world, or its people's hearts ? --/ (eugene) (21/12)   Mer 28 Nov - 19:17

the wolves“ Need a place to hide, but I can't find one near. Wanna feel alive, outside I can fight my fear. Isn't it lovely, all alone? Heart made of glass, my mind of stone. Tear me to pieces, skin and bone. ” (– billie eilish & khalid)
septembre 2002 // Naissance de Eugene Neal Ó RIain à Skerries, en Irlande. Son père est sorcier, sa mère moldue. Un pied dans chaque monde, et les embrassant chacun pour ce qu’ils sont. Dans la minuscule communauté de Skerries, les non-magiques sont pour la plupart au courant de l’existence des sorciers — on ne s’étonne plus de rien, et on s’efforce de vivre en toute tranquillité. Pas de place pour la haine, et on se laisse la plupart du temps vivre en paix. Un environnement idéal, pour le gamin fougueux et curieux qu’est Eugene. 2004 // Sa soeur cadette Thelma voit le jour. C’est encore un peu plus de vie, dans le foyer des Ó Riain — et Eugene s’en voit ravi. 2007 // Il a cinq ans, et papa et maman ne rentrent pas. Eugene et Thelma attendent, chez leur oncle Henry. Jusqu’à ce qu’on ne les emmène à l’hôpital. Qu’on ne leur dise que papa ne rentrera pas. Que maman a conservé de l’accident des séquelles cérébrales et motrices, que même la médecine magique ne peut réellement traiter. Une drôle de vie qui commence, mais les gamins la suivent sans broncher. Encore trop jeunes pour vraiment réaliser que papa n'est plus là. 2010 // Ça fait quelques mois déjà qu'ils ne voient plus leur oncle Henry. Lorsque celui-ci meurt finalement, on n'a plus le choix de leur réexpliquer ce qu'on ne leur a jamais caché. Plus calmement, cette fois. Et plus précisément. Thelma est encore jeune — mais Eugene, lui, a l'esprit vif et saisit tout. Depuis des générations déjà, les Ó Riain sont soumis à une affreuse malédiction. Vers l'âge de vingt-cinq ans, ils commencent à se changer en pierre — et en moins de deux ans, c'est une transformation complète, qui leur coûte la vie. C'est dur à digérer. Dur à accepter. Mais ça n'a jamais arrêté un Ó Riain, et ça n'arrêtera pas Eugene ou Thelma. Rien à faire avec ça, sinon à profiter du temps qu'ils ont d'ici là.

2012 // Elle est jolie, Lorelei. Gentille, aussi. C'est la fille d'une amie à maman. Une moldue, selon toute vraisemblance. Eugene, lui, est un sorcier. Il a découvert ses pouvoirs presque en même temps que Thelma — une double fierté. Et il ne se cache pas, quand il parle à Lorelei. N'est pas très proche d'elle, à dire vrai. Pas jusqu'à ce jour où il la voit pleurer. Il a l'oeil bleu de s'être battu la veille, et les remontrances de maman encore à l'esprit. Mais Lorelei est malheureuse, et ça attire Eugene comme un papillon de nuit. Il tournoie autour de sa lueur, s'enquiert sur ce qui ne va pas. Et lorsqu'elle lui explique la source de son désarroi, il ne met pas très longtemps avant de retrouver les deux jeunes sorciers un peu trop sournois, et défendre les intérêts d'une Lorelei qui ne comprend pas trop ce qui est en train de lui arriver. Un incident qui les fera sourire, a posteriori. Sourire, de l'oeil encore plus bleu, et encore plus enflés. Sourire, quand Eugene lui prendra la main pour lui dire que tout ira bien. Lorelei, et son sourire.

2014 // Eugene fait son entrée à Poudlard. Il rejoint bien rapidement la table des Poufsouffle, où il fera presque aussitôt la rencontre de Darius. Les deux gamins s'entendront bien, et commenceront à traîner ensemble. Prendre leurs repères côte à côte, sans s'étonner de leurs différences. Eugene se montrera rapidement un élève assidu, malgré sa tendance à se laisser entraîner par et avec Darius dans les conneries. 2017 // Le petit frère de Darius ne naîtra pas. Le deuil est difficile, pour le gamin Abernathy — et c'est alors que Eugene se décide à lui faire part de son propre rapport à la mort. Qu'il lui dit qu'il mourra jeune, et que rien ne peut changer ça. Les aveux mutuels consolident l'amitié des deux adolescents, qui deviendront alors inséparables. Les secrets et la douleur pour les lier — et, toujours, leur éternelle complicité. 2018 // Le monde sorcier est révélé aux non-magiques. C'est presque trop simple, pour Eugene. Lui qui a appris à grandir dans une communauté mêlé, et qui ne voit pas ce qu'il y a de si exceptionnel à cela. Conscient, néanmoins, que les choses ne seront pas simples, et méfiant face à la politique compliquée qui en découle, et à laquelle il se décide d'emblée de ne pas se mêler. Ne donnant pas son avis, et préférant vivre sa vie sans être embêté. Trop peu de temps pour se préoccuper de tout ça. jusqu'en 2020 // Les années à Poudlard continuent de passer. Au début de sa cinquième année, Eugene intègre le poste de batteur dans l'équipe de Quidditch de sa maison, et rejoint ainsi les côtés de Darius pour reformer leur duo sur le terrain même. Dans le courant de sa sixième année, Il se mettra également en couple avec Charley, une jeune Serdaigle de la même année qu'eux. Oubliant, peu à peu, Lorelei qu'il abandonne à Skerries à chaque début d'année. Loin des yeux, loin du coeur. 2021 // Eugene passe avec succès ses ASPICs, qui lui permettent de commencer sa formation de briseur de sort dès sa sortie de Poudlard. Il déménage alors hors de Skerries, directement à Londres. Prend un appartement avec Charley, validant alors leur idylle aux yeux du monde. Durant l'été, Lorelei lui apprendra qu'elle quitte elle aussi l'Irlande pour Londres. Un heureux hasard, dont ils se féliciteront. Se promettant de se voir. Les promesses d'éliminer les secrets, et la distance. Eugene en vient à apprendre sa malédiction à Lorelei qui, elle, est là pour lui rappeler que Charley n'est pas au courant. 2022 // Peu de temps après la nouvelle année, Eugene informe Charley de l'existence de sa malédiction. Persuadé qu'elle l'acceptera, et qu'elle acceptera de continuer à ses côtés malgré les difficultés qui viendront. À sa grande surprise, Charley claque la porte. Incapable de supporter l'idée d'un futur avorté. Pensant que leur vie était toute tracée, et réalisant soudainement l'horreur de leur situation. Eugene est sous le choc. Il plie rapidement bagages, et voit la porte de Lorelei s'ouvrir pour l'accueillir, le temps qu'il trouve comment rebondir. Après quelques mois de collocation, il ne pense plus repartir. Et quelques mois plus tard encore, les limites de leur amitié se dissipent. Le premier baiser, échangé au coin du canapé. Le besoin d'être ensemble. Besoin de s'aimer. Et Lorelei, au moins, sait. Elle accepte de rester à ses côtés. Veut lui donner tout le soutien et le confort dont il aura besoin. Elle lui fait simplement promettre qu'ils resteront ensemble, jusqu'au bout. Promesse à laquelle il consent de bon coeur. La vie sera courte mais belle, sans aucun doute.

2023 // Sa formation théorique de briseur de sorts est pratiquement complétée. Il ne mènera néanmoins pas à bout la pratique, laissant naître aux côtés de Lorelei le projet d'ouvrir une petite boutique d'apothicaire. Finalement, lorsque tout cela se concrétise peu à peu, Lorelei annonce à Eugene être enceinte. La nouvelle est déstabilisante, et davantage encore au vu du futur flou qui les attend, mais ils décident tout de même de garder le bébé. La boutique sera ouverte dans le courant de l'année, alors que le ventre de Lorelei gonfle, et que leur relation se solidifie. 2024 // Maud Ó Riain naît. Un événement plus qu'heureux, qui comble ses parents. Le couple se répartira consciencieusement les jours de présence à la boutique, pour s'occuper équitablement de ce petit soleil qui se dévoile entre eux. Et, après quelques mois d'un bonheur essoufflé, Eugene demandera finalement la main de Lorelei. 2025 // Mariage de Eugene et Lorelei. La cérémonie est douce, tendre. Darius est le témoin de Eugene — et aussi le parrain de Maud. Instant de bonheur absolu, figé dans le temps. On oublie que celui-ci leur est compté. Oublie la réalité qui s'imposera bientôt à eux. Mais Eugene et Lorelei savent étrangement ce qu'ils font. Conscients de la mort, au bout du chemin. Consciente de la prochaine séparation.

septembre 2027 // Ce sont les vingt-cinq ans tant redoutés. Mais contrairement aux attentes de Eugene, le glas ne sonne pas. Pas encore. La santé flambante, et les histoires familiales reléguées en bordure de sa conscience, durant toutes ces journées de soin à sa femme, sa fille et son petit commerce. décembre 2027 // Mais l'on n'échappe pas éternellement au destin. Un beau matin, le coeur se crispe, et se durcit pour la première fois. C'est une douleur inconnue, que jamais il n'aurait pensé avoir à vivre ou à supporter. Et pourtant, il s'y attendait. Lorsqu'il retrouve enfin son souffle, tombé à genoux sur le carrelage de la salle de bain, il réalise que Maud le regarde. Qu'elle était là, presque tout du long. Elle s'approche, vient s'asseoir contre lui. Pose sa main sur son coeur. Et il comprend alors ce qu'il lui infligera. Comprend la condamnation qu'il lui a imputée. Surpris du choc ainsi créé, il ne peut néanmoins pas s'empêcher de fuir dès que Lorelei et Maud ont le dos tourné. Un mot sur la table, et son sac rempli. La porte de Darius qui devient son seul refuge. Et les promesses s'effilochent, alors que le glas sonne finalement, et qu'il n'est plus certain de savoir comment gérer ces mois qui marqueront sa fin.

repello wizard


Dernière édition par Eugene Ó Riain le Mer 19 Déc - 0:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

repello wizard

MessageSujet: Re: tell me atlas, what is heavier : the world, or its people's hearts ? --/ (eugene) (21/12)   Mer 28 Nov - 19:22

O'Connel Mais quel choix !
Bienvenue sur RM, ce début de fiche m'a l'air bien intéressant
Revenir en haut Aller en bas
Cassian Spellman
ADMINISTRATRICE
DATE D'ARRIVEE : 25/11/2018
MESSAGES : 1206
PSEUDO : sweet poison (anaïs).
MULTICOMPTES : sylla la queen (sophie skelton).
AVATAR & CREDITS : michiel huisman (valstersen).

ÂGE : quarante ans.
ASCENDANCE : sang-mêlé.
STATUT CIVIL : veuf, il a été fou amoureux une fois, mais elle est morte.
METIER : enseignant de défense contre les forces du mal et directeur de la maison poufsouffle ; actuellement hors d'activité car porté disparu.
PARTICULARITE : loup-garou, récemment mordu.
RÉPERTOIRE RP : uc.

repello wizard

MessageSujet: Re: tell me atlas, what is heavier : the world, or its people's hearts ? --/ (eugene) (21/12)   Mer 28 Nov - 19:45

CLOOOOOOOOOOOOO
J'étais sûre que tu viendrais aussi j'exige un lien
trop contente de te voir ici
bienvenue bonne chance pour ta fiche

_________________
cut the ropes, the curses that she sends
and we'll meet again, when winter ends
i'm not the one breaking the silence, i'm not the one pulling the strings. i will be different in the shadow, i'll keep your smile inside of me. and we'll climb the trees just like when we were friends, but we'll fall out again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedarkesttimes.forumactif.org/t391-cassian-take-me-back-
Invité
Anonymous
Invité

repello wizard

MessageSujet: Re: tell me atlas, what is heavier : the world, or its people's hearts ? --/ (eugene) (21/12)   Mer 28 Nov - 19:52

JACK
cette b'lle gueule
un petit irlandais, ça annonce la couleur
un petit briseur de sorts, original
bienvenue parmi nous petit moustique
Revenir en haut Aller en bas
Scorpius Malfoy
CITOYENS NEUTRES
DATE D'ARRIVEE : 22/11/2018
MESSAGES : 439
PSEUDO : lau(rie)
MULTICOMPTES : nope
AVATAR & CREDITS : lbs (BALACLAVA), (siren charms)

ÂGE : 22 ans
ASCENDANCE : pur
STATUT CIVIL : fiancé
METIER : apprenti potionniste
PARTICULARITE : sa blondeur qui ne laisse place à aucuns doutes sur son identité. hormis cela, il n'est qu'un simple sorcier.
RÉPERTOIRE RP :
LES PARCHEMINS ENTÂMÉS


repello wizard

MessageSujet: Re: tell me atlas, what is heavier : the world, or its people's hearts ? --/ (eugene) (21/12)   Mer 28 Nov - 20:21

Bienvenue parmi nous :)
Et bonne chance pour ta fiche !

_________________
- - without you, i feel broke like i'm half of a whole without you, i've got no hand to hold without you, i feel torn like a sail in a storm without you, i'm just a sad song i'm just a sad song
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedarkesttimes.forumactif.org/t341-in-this-human-skin-i-
Invité
Anonymous
Invité

repello wizard

MessageSujet: Re: tell me atlas, what is heavier : the world, or its people's hearts ? --/ (eugene) (21/12)   Mer 28 Nov - 21:04

@vesper adler, je te retourne le compliment, natalie est si belle et ton personnage si parf. merci la belle.

@cassian abernathy, CE N'ÉTAIT QU'UNE QUESTION DE TEMPS, on le sait tous. où marianne est je suis (dans tous les sens du mot « suis » ). tkt le lien va être easy peasy lemon squeezy, j'suis genre le bff à la vie à la mort de ton gamin alors t'as intérêt à avoir de la place pour moi. merci en tout cas huhu, trop contente de te retrouver là aussi.

@olga romanova, dixit la fille avec bellucci en avatar, mdr, NON MAIS, tu t'es vue gorgeous ? merci bien, en tout cas.

@scorpius malfoy, merci à toi. :lilheart:
Revenir en haut Aller en bas
Betty Walton

DATE D'ARRIVEE : 24/11/2018
MESSAGES : 635
PSEUDO : penthésilée.
AVATAR & CREDITS : jessica parker kennedy, chrysalis (c).

ÂGE : trente ans.
ASCENDANCE : non-magique.
STATUT CIVIL : célibataire, s'est récemment amourachée du frère de son amie d'enfance et plus proche alliée. homme qui l'a délaissée du jour au lendemain ; d'amertume, elle en est flanquée des pieds à la tête.
METIER : co-fondatrice de vanish'cab.
PARTICULARITE : endormie (en cours).

repello wizard

MessageSujet: Re: tell me atlas, what is heavier : the world, or its people's hearts ? --/ (eugene) (21/12)   Mer 28 Nov - 21:54

hiiih, j'attendais la deuxième partie du tandem et te voilàààà avec jack o'mygad (en bff de darius, je crois qu'un lien s'impose y a pas le choix ok ??? ) j'ai trop trop hâte de lire ta fiche, avec ce que je vois là je suis sûre que ton perso va être bombesque
bref, avec tout ça : bienvenue sur le forum clo del'amourinfini et fighto pour cette fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedarkesttimes.forumactif.org/
Gail Spellman
ADMINISTRATRICE
DATE D'ARRIVEE : 05/09/2015
MESSAGES : 1528
PSEUDO : .crumble/sevde
MULTICOMPTES : gail rhyland (cp) leonor chetwynd (dc) louise arenberg (tc)
AVATAR & CREDITS : jenna louise coleman (thinkky)

ÂGE : trente ans
ASCENDANCE : sorcière (sang-mêlée)
STATUT CIVIL : ucucucu
METIER : en fuite, anciennement co-fondatrice de vanish'cab
PARTICULARITE : métamorphomage (demande à venir)
RÉPERTOIRE RP : libre (en cours)

repello wizard

MessageSujet: Re: tell me atlas, what is heavier : the world, or its people's hearts ? --/ (eugene) (21/12)   Jeu 29 Nov - 2:25

bienvenue sur rw j'aime tellement jack (j'essaie toujours de le caser en scénario parce qu'il est trop inspirant mais j'ai jamais trouvé personne ), je suis sous le charme (de monsieur, mais pas que ça heureusement ) mais surtout du personnage de dingue qui se dessine j'ai tellement adoré ce que t'as proposé dans la demande de particularités, et aucun doute, ça va apporter du drama à fond et plein de feels trop cool et si t'as des questions n'hésite pas (+ merci pour les compliments, ça fait chaud au coeur!)

pour ton défi, je te propose d'écrire l'épitaphe d'eugene et de garder ça en signature jusqu'à ta validation au moins, après tout ça risque de lui tomber dessus très bientôt donc ça peut être utile (excuse-moi, il est tard, si tu veux un autre défi n'hésite pas à me sonner )

_________________
we could be heroes.

PERSONNAGE EN REFONTE


Dernière édition par Gail Rhyland le Jeu 29 Nov - 16:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Invité

repello wizard

MessageSujet: Re: tell me atlas, what is heavier : the world, or its people's hearts ? --/ (eugene) (21/12)   Jeu 29 Nov - 2:46

clo d'amour
jack, toi, le personnage. jpp arrête de me tuer avec toutes tes idées
love sur toi
et évidemment, bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


repello wizard

MessageSujet: Re: tell me atlas, what is heavier : the world, or its people's hearts ? --/ (eugene) (21/12)   

Revenir en haut Aller en bas
 

tell me atlas, what is heavier : the world, or its people's hearts ? --/ (eugene) (21/12)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Forge World
» Nouveauté Forge World
» 05. You roxx my World
» Commande Forge World du Père Noël !!!
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✰ repello wizard :: ❝ autour d'un jus de citrouille :: les dossiers poussiéreux :: archives administratives-