AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Come as you are, as I want you to be ▲ ft. Fauve [-18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
A L L I A N C E
DATE D'ARRIVEE : 17/06/2018
MESSAGES : 108
PSEUDO : Leïlan
AVATAR & CREDITS : Louis Hofmann (by Leïlan)

ÂGE : Vingt-deux ans
ASCENDANCE : non-magique, t'es un moldu bien malgré toi, même si t'as toujours rêvé d'avoir ta lettre pour Poudlard toi aussi.
STATUT CIVIL : Seul, plus ou moins. Tu te perds dans des draps qui ne sont pas les tiens et tu t'enfonces dans un mensonge, une chimère qui apaise ton coeur, l'espace d'un instant. Mais ce n'est qu'un doux rêve.

ashes to dust

MessageSujet: Re: Come as you are, as I want you to be ▲ ft. Fauve [-18]   Jeu 12 Juil - 3:26


« Je ne m’attendais pas à ce que tu réussisses, mais en fait t’es plutôt doué. » « Merci. » Tu apprécies le compliment à sa juste valeur. Parce qu’il sort de sa bouche et ce n’est pas rien. Tu ne le connais pas beaucoup, mais à ton sujet, il a été plutôt avare de compliment et tu en as fait de même. Pour ne pas qu’il se méprenne et parce que tu préfères souvent garder tes pensées pour toi à son sujet. Ce serait beaucoup trop dangereux d’admettre qu’il te plait malgré tout. Parfois, il peut se montrer charmant, même si le revers de la médaille n’est jamais bien loin avec lui. Mais tu profites de chaque petit détail, comme à l’instant, alors qu’il te tient la porte. Tu quittes la pièce, non sans frôler involontairement son corps au passage, et tu frissonnes. Tes pensées te ramènent vers tout ce que vous avez vécu dans cette pièce, tandis qu’il ferme la porte derrière toi. Est-ce que cette intimité que vous avez partagée restera enfermée derrière vous elle aussi, comme un agréable souvenir auquel tu repenseras encore avec nostalgie ? Cette idée te rend triste et tu la chasses immédiatement. « Tu te moques pas mais je prenais des cours de chants ici quand j’étais plus jeune. » Surpris qu’il te confie enfin quelque chose à son tour, tu esquisses un petit sourire. Non pas pour te moquer, mais parce que tu es touché par ce souvenir et tu essaies même de l’imaginer enfant, dans cette salle de chant. Peut-être était-il installé sur cette petite estrade qui sert de scène. Il avait sans doute déjà cet air bien trop sérieux et ce regard perçant qui te hante. « Je chantais vraiment mal, ça a pas duré longtemps. » Les sourcils froncés, tu as du mal à croire que cela puisse être vrai. S’il aimait venir ici au point de s’y téléporter par erreur, comme s’il venait se réfugier instinctivement ici, alors il devait aimer chanter. « Je suis sûr que c’est faux, tu as l’air d’avoir une très belle voix, de ce que j’ai entendu... quand tu cries, en tout cas. » Tu as cet air malicieux de celui qui ne regrette pas d’avoir écouté sa voix dans un moment d’extase. Au contraire, tu as aimé l’entendre et tu n’as pas honte, parce que c’était un doux son à ton oreille et que quelque part, ça fait parti de ton plaisir. L’esprit empli de souvenirs intimes et grisant, tu le suis à travers un couloir, jusqu’à ce qui semble être l’accueil de l’établissement. A cet endroit, de grandes fenêtres coulissantes donnent sur la rue. A cette heure-ci, il y a encore beaucoup de trafic, alors il vous faut choisir le bon moment pour ne pas paraître suspects. « Toi d’abord. » Soudain prévenant à ton égard, il déverrouille la fenêtre avant de vérifier que la voie est libre, et seulement à ce moment-là, il l’ouvre en grand pour te laisser passer. Sans un mot, tu t’exécutes, l’attendant ensuite dans la rue, observant à ton tour que personne ne remarque sa sortie. Tu sais que tu devrais partir, mais tu n’as pas envie de mettre fin à ce moment passé avec lui, peu importe la force avec laquelle tu l’as fuit au début. A présent, le quitter à un goût amer, comme une fin programmée. « On peut se revoir la semaine prochaine...mmh vendredi, si tu veux, pour que tu me rendes mon appareil photo ? Dans un lieu moldu peut-être ? Comme ça tes connaissances ne nous verrons pas ensemble… » ça te fait mal de l’admettre, mais tu sens qu’il n’aimera pas l’idée qu’on vous voit ensemble et tu ne veux pas qu’il te frappe à nouveau pour prouver au monde qu’il n’a rien à faire avec toi et qu’il le sait. « Je te propose une vieille salle de jeux près de King’s Cross, ça s’appelle le ‘Dernier voyageur’. » Peut-être que dans un endroit totalement différent de ce à quoi il est habitué, il ne sera pas tenté de reprendre ses vieilles habitudes. Puisqu’il a l’air plus à l’aise quand vous êtes seuls, peut-être qu’il en sera de même, loin de son ‘monde’. Du moins, c’est ce que tu espères. « A bientôt, Luce. » Et tu ajoutes après une courte hésitation : « Au fait, je m'appelle Enoah. » Dire au revoir n’est pas ton fort, alors tu tiens à lui laisser un dernier souvenir pour ne pas qu'il t'oublie. Et s’il rentrait chez lui et regrettait tout ce qui venait de se passer ? Et s’il ne venait pas à votre rendez-vous dans une semaine et que tu ne le revoyais plus jamais ? Combien y a-t-il de Luce dans Londres ? Trop de questions qui te hantent, qui te torturent et que tu garderas pour toi, parce que tu as honte de ta propre angoisse. Parce que toute cette histoire ne mène nulle part et tu le sais.

_________________
A la lisière de nos rêves,
m'éteindre entre tes lèvres   

   
BLACK PUMPKIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedarkesttimes.forumactif.org/t251-brave-enough-enoah
avatar
P U R I S T E S . S O R C I E R S
DATE D'ARRIVEE : 15/06/2018
MESSAGES : 129
PSEUDO : Pyro/pyrouet
AVATAR & CREDITS : Dane Dehaan/Leïlan/Astra

ÂGE : 27
ASCENDANCE : Sang mêlé
STATUT CIVIL : célibâtard
METIER : Cartographe pour les puristes sorciers / secrétaire au départements des accidents et catastrophes magiques
PARTICULARITE : Animagus : peut se transformer en chien. Aucune race ne ressort particulièrement, c'est un bâtard aux poils mi longs bruns aux reflets blonds, une tête semblable à celle d'un berger allemand, une queue touffue. Il a gardé les mêmes yeux bleus acier que ceux de sa forme humaine.

ashes to dust

MessageSujet: Re: Come as you are, as I want you to be ▲ ft. Fauve [-18]   Ven 13 Juil - 23:31

Le moldu se faufila par la fenêtre avec aisance, surveillant par la suite la rue pour permettre à Fauve de faire de même, et il la referma du mieux qu’il put derrière eux en espérant que personnes ne tente de s’introduire dans l’école d’ici à ce que quelqu’un arrive. En même temps qui irait foutre les pieds ici ? Pour faire quoi ? Voler des tubas ? La blague. « On peut se revoir la semaine prochaine...mmh vendredi, si tu veux, pour que tu me rendes mon appareil photo ? Dans un lieu moldu peut-être ? Comme ça tes connaissances ne nous verrons pas ensemble… Je te propose une vieille salle de jeux près de King’s Cross, ça s’appelle le ‘Dernier voyageur’. » Le dernier voyageur. Ça sonnait bizarrement aux oreilles de Fauve. Il n’avait jamais entendu parler de cet endroit. Mais qu’importe, il trouverait. « Ok. » Se contenta-t-il de répondre. Il ne savait pas vraiment quoi dire, n’ayant jamais été très doué pour ça. Pourtant il avait vraiment envie, il y avait tellement à exprimer sur ce qu’il ressentait à l’heure actuelle. L’envie terrible d’écraser une dernière fois sa bouche contre la sienne pour humer son parfum, son haleine, sa peau. Pour profiter de la douceur de ses baisers, s’imprégner de lui. Il ne souhaitait pas partir, il ne souhaitait pas mettre fin à ce moment étrange, pourtant il lui était impossible de faire autrement. Il se sentait déchiré en deux, entre son angoisse d’en savoir plus et son désir irrépressible d’aller plus loin. Le blond ressentait-il la même chose ? Comment pouvaient-ils expliquer la bouleversante alchimie qui les avait reliés un moment plus tôt ?
Mais aucun mot ne franchissait la barrière de ses lèvres…. Il restait impassiblement silencieux.  « A bientôt, Luce. » Ajouta-t-il. Puis, après un millième de seconde d’hésitation, il termina « Au fait, je m'appelle Enoah. » Fauve sentit à nouveau la pointe de la culpabilité se nicher au creux de son ventre. Tout ce qu’il espérait, c’est qu’une fois qu’il lui aurait rendu son fichu appareil photo, le destin veuille bien enfin lui foutre la paix et lui permette de ne jamais recroiser ce fameux Enoah. Parce que de toute évidence, ce moldu ne pouvait rien lui attirer de bon, et d’ailleurs il ne faisait pas non plus ressortir les meilleurs aspects de sa personnalité. Même si aujourd’hui, tout s’était particulièrement bien passé. Il était même agréablement surpris. Enoah, ça lui allait bien, tient. « Très bien. On s’y retrouvera à 19h, pas avant j’ai du boulot. » Après tout, le blond n’était pas le seul à avoir un job hin. « Salut bonne fin de journée. » Murmura-t-il tout doucement alors qu’il esquissait de la main un mouvement vers son interlocuteur. Mais au dernier moment, il se ravisa et ramena ses membres le long de son corps, retrouvant toute la tension habituelle qui l’habitait et dont il se rendait compte à présent que, coincé dans cette minable réserve, elle s’était comme évaporée.
Sans rien dire de plus, il tourna les talons et mit fin à leur entrevue, laissant Enoah choisir la direction qui lui plairait alors que lui-même se dirigeait vers un taxi. Fauve ne comprenait toujours pas comment un simple moldu dans son genre avait réussi pour passer du statut de « petite merde embarrassante » à « Enoah un mec intéressant ». Intéressant ?? Il le trouvait intéressant ? Rien n’allait vraiment plus…


FIN

_________________


Rejoignez la team Puristes Sorciers, la meilleure colonie de vacances du Royaume Uni. Au programme atelier méchoui de moldus, dance hawaïenne tous les vendredis soir au Macumba Club. Mutuelle et prévoyance santé offerte. Cookie de bienvenue


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedarkesttimes.forumactif.org/t241-felix-felicis-dane-de
 

Come as you are, as I want you to be ▲ ft. Fauve [-18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Leslie Pean scalpe Rony Gilot
» Nuit Fauve [PV Sun-Rayzaka]
» [M] Lass die Zukunft nochmal kippen, lass uns Weg von hier.
» FLAMME (EX FELIXE) PETITE PUCE GRIFFON FAUVE ARDENNES 08
» Second champs à Tours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
◊ ashes to dust :: le grand londres :: centre magique :: boutiques et restaurants-