AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 there's always something to occupy the inquiring mind (liam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
A D M I N I S T R A T R I C E
DATE D'ARRIVEE : 07/04/2018
MESSAGES : 42
PSEUDO : .crumble/sevde
AVATAR & CREDITS : haley lu richardson (HOODWINK)
MULTICOMPTES : andrea vargas

ÂGE : vingt-trois ans (16/11/05)
ASCENDANCE : sorcière (sang-mêlé)
STATUT CIVIL : en couple avec Liam Anderson
METIER : jeune journaliste spécialisée dans les relations sorcières et non-magiques
PARTICULARITE : métamorphomage comme maman

ashes to dust

MessageSujet: there's always something to occupy the inquiring mind (liam)   Ven 15 Juin - 1:31



(juin 2018 - appartement d'olivia et liam)

Les semaines passaient et Olivia avait la désagréable sensation de voir que la situation s’empirait. Prise d’un mal nouveau depuis quelques temps, la jeune sorcière se sentait faiblir lentement, incapable d’en identifier l’origine. Daisy lui assurait que c’était dû à un surmenage, que son activité de journaliste ne devait pas empiéter sur sa forme physique alors que Oscar, lui, soutenait que ce n’était qu’un petit coup de froid passager. Dans les deux cas, il suffisait d’un peu de patience et beaucoup de repos pour voir l’état s’améliorer. Mais ça n’avait pas été le cas, et Olivia commençait à perdre ce calme qu’elle s’efforçait de conserver tout le long. Lors de sa dernière entrevue avec son médicomage de famille, les cheveux de la métamorphomage avaient viré au rouge sans qu’elle ne puisse le contrôler. Le ton s’était élevé et elle avait fini par quitter la pièce en claquant la porte, pour revenir s’excuser dix minutes plus tard. Les émotions amplifiées, elle-même ne parvenait plus à comprendre ses réactions, beaucoup plus excessives que l’ordinaire. Quant à sa démarche, les pas se faisaient lourds et les gestes hésitants, sa main prise par des tremblements lorsqu’elle empoignait sa baguette pour des enchantements basiques. Un appel téléphonique l’avait poussée à retourner à l’hôpital Sainte-Mangouste du Nouveau-Monde. – Vous devriez venir accompagnée, Mademoiselle Grimaldi, qu’on lui avait balancé, sans plus d’informations. Olivia était presque persuadée que ce monsieur n’avait pas le droit de s’adresser à elle de cette manière, d’utiliser ce genre de tournure de phrase incitant la personne au bout du fil à imaginer milles scénarios. Elle leur ferait sûrement part de ce détail, une fois sur place. Elle finit par secouer la tête et lâcher un long soupir, se rendant compte comme ce genre de pensée était ridicule, et que surtout, ça ne représentait pas du tout le genre de personne qu’elle était. L’agacement permanent qu’elle ressentait n’influait pas uniquement son humeur, mais aussi sa forme physique. – Ah, Mademoiselle Grimaldi. Prenez donc place ! Le sorcier portait une blouse à la blancheur éclatante, son nom incrusté en lettres d’or. Olivia s’exécuta sans attendre. – Lors de notre dernière entrevue, nous avions soupçonné une mauvaise réaction due à l’accumulation de particules magiques. Rien dans vos résultats d’examen ne semble confirmer cette théorie, bien que nous poursuivions les analyses pour s’en assurer. Elle le fixait sans bouger, se retint d’ajouter d’accélérer son discours puisqu’elle n’avait pas que ça à faire de son après-midi. Elle s’était contentée de prendre une profonde inspiration et se surprit à serrer les poings pour rester calme. – Félicitations, tout porte à croire que vous êtes enceinte. Ce dernier semblait d’ailleurs plus enthousiaste qu’elle ne l’était. – Pa-pardon ? – Environ huit semaines. Olivia aurait probablement accueilli la nouvelle avec joie si elle avait été dans son état normal, malgré son jeune âge. Elle ne pouvait cependant s’empêcher de ressentir une appréhension certaine. – Comme dit au téléphone, vous devriez- – Merci Docteur, je m’en vais de ce pas… annoncer la bonne nouvelle. Le ton de sa voix était inhabituellement détaché, comme désintéressé.

Elle s’était dépêchée d’attraper son téléphone portable et envoyer un message à Liam, probablement occupé à Anderson Corp. Être membre de la famille à l’origine de l’entreprise lui conférait néanmoins quelques avantages, comme celui de pouvoir quitter son poste plus tôt que prévu en cas de besoin. Alors elle s’était assise sur leur canapé, avait allumé la télévision pour regarder une énième rediffusion d’un show qu’elle ne connaissait que trop bien. Instinctivement, une main vint se poser sur son ventre, à la fois angoissée et potentiellement heureuse d’avoir un petit être humain grandissant en elle. Les paupières lourdes, elle ferma les yeux quelques instants. Le bruit d’une porte claquée la sortit de son sommeil sans rêve. – Liam. C’est pas trop tôt. Il haussa les épaules et sourit. Ce sourire charmant qui réussissait toujours à l’apaiser lorsqu’elle en avait besoin. Mais cette fois-ci, elle ne ressentait presque rien. – On devrait parler, je pense, avait-elle commencé avant de l’inviter à s’asseoir près d’elle. – J’ai… j’ai quelque chose à te dire. Le ton était donné.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

there's always something to occupy the inquiring mind (liam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» 01. Losing your mind
» THE PURSUIT TALES ▲ all of a mind trick
» 1.04 Where is my mind ?
» Lilyanna Vanberg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
◊ ashes to dust :: le grand londres :: rive nord :: habitations-