AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (Genesis) Désastre des astres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

ashes to dust

MessageSujet: (Genesis) Désastre des astres.   Ven 8 Juin - 22:22

Genesis Lyssander Romanov
Si je dois te chanter une chanson pour t'empêcher de partir, alors bouche toi les oreilles et dégages vite fait


– de l'autre côté du miroir –
> pseudo/prénom : Blackjack (Uls) > âge : 27 ans > pays : Belgique > que penses-tu du forum ? : Il est sublime > crédits : DarkDreams. > bizutage accepté ? : yeap ♥️> quelque chose à ajouter ? :  
– dossier du conseil –
> nom : Romanov. Nom impérial, marqué par bien des mystères, bien des murmures. Un nom qui fait grincer des dents, mais qui fait également frissonner pour les fantômes du passé. Romanov, ça pue la haine à plein né. > prénom : Genesis, Lyssander, Dragomir. Des prénoms qui forment son identité, qui forment ce qu’il est, ce qu’il était, ce qu’il sera. > naissance, nationalité et âge : Né à Londres en 2002, le 12 Juin pour être exacte. Genesis est Anglais et ce, même si il possède des origines bien extérieures. > ascendance : Fils de Olga Romanova et Walter Romanov, né Brynes. Genesis porte le nom Romanov fièrement, partageant ce nom avec deux autres enfants quelques cousins et cousines. > scolarité : C’est à Poudlard qu’il a fait sa scolarité, entrant dans la noble maison des Serpentard, bien qu’au final, le choipeaux ait hésité avec Serdaigle.  > occupation actuelle : Division de la justice Britannique, Genesis fait partie de la garde nationale en étant Auror. Néanmoins, il est également celui qui est chargé des actes de tortures pour les puristes. > statut matrimonial : Veuf depuis trois mois, sa chère et tendre a perdu la vie suite à une maladie foudroyante. Aujourd’hui soit disant en deuil, ses parents négocient pourtant de nouvelles fiançailles, du moins, ils essayent…Oui, pour eux, il doit épouser une puriste et seulement une puriste…malheureusement, chose qu’ils ne savent pas, c’est que Génésis aime aussi bien les femmes que les hommes. > inventaire : 27 cm, bois de Saule Cogneur, sa baguette possède en son centre un crin de Sombral ce qui rend sa baguette plus enclin à jouer avec la magie noire. > allégeance : Puriste selon les exigences de ses parents, au fond, Genesis n’en a que faire de tout ça. Lui, il se tait, il avance en silence et garde ses idées pour lui. auquel vous voulez appartenir. > particularités : Loup-garou depuis un mois, son corps se change, se brise lors des nuits de pleine lune. Malédiction qu’il a obtenu suite à une rencontre malvenue, il se déteste, se dégoûte et en crève à petit feu.> avatar : Dylan O'Brien
> choses à savoir :Genesis joue extrêmement bien du piano, on pourrait même dire que c’est un don depuis bien des années. Un instrument qu’il affectionne particulièrement, qui l’aide à se détendre et s’isoler de ce monde qu’il n’apprécie que très peu. • Il est extrêmement doué quand il s’agit de torturer et faire parler les gens, chose que beaucoup savent et surtout, que beaucoup redoutent. Le sang ne lui fait pas peur, mais il préfère de loin torturer mentalement une personne. • Il n’est pas spécialement proche des siens, davantage quand il repense à l’éducation qu’il a obtenu. Ses idées sont traites aux espérances de ses proches, de ses parents. Bien qu’il se dise puriste, la vérité est toute autre, la neutralité cool dans ses veines aussi silencieuse qu’un murmure invisible. • Bisexuel depuis bien des années, cela reste néanmoins un secret mystérieux. Certes, les années offrent une normalité à une sexualité évasive, mais il est certain que ses parents ne seraient pas enchantés de le savoir dans le lit d’un homme. • Aux premiers abords beaucoup diront que Genesis est froid, mystérieux, charismatique et peu souriant. Ils n’auront pas torts, néanmoins, les apparences sont trompeuses. Genesis est rempli de tourments, davantage depuis cette nuit de pleine lune où sa vie a véritablement changé. • Extrêmement jaloux et possessif, ça en devient véritablement maladif quand son cœur est épris. • Marié à une époque, sa chère épouse a succombée à la maladie il y a peu, le laissant veuf et également brisé. Au-delà des apparences, Genesis était amoureux d’elle au point de pouvoir mettre à feu et à sang cette ville, cette vie. • Pour lui, Genesis est maudit corps et âme depuis bien longtemps. L’amour est sa malédiction, la vie son cauchemar.
– quelques gouttes de veritaserum –
> 1. Que pensez-vous de la réunification ? Quels ont été les impacts sur votre vie en général et comment vivez-vous cela au quotidien ?
Réunification, acte qui a fait exploser la colère des Romanov, qui a fait en sorte que les troupes se sentent nerveuses, hors d’elle. Genesis, pourtant voit ça d’un œil totalement neutre, bien que ses actes et son comportement calculé en dise le contraire. Sa vie a toujours été dicté par son nom de famille, par les idées qu’ils ont tentés d’imposer au jeune homme depuis qu’il a l’âge de comprendre les choses. Mais lui, il ne voit que ses propres intérêts, que ses propres idées, que ses propres pensées. Il n’en a que faire de toutes ces conneries politiques, de ces hommes qui se battent les uns contre les autres. Il ne voit que par son propre intérêt, que par ses propres envies et ce, même si il garde ses propres pensées au fond de lui. Il se garde de garder le silence, de laisser un simple regard parler pour lui. Il ne parle pas quand on lui pose ce genre de questions, se contentant de dire si nécessaire ce que les autres veulent entendre.

> 2. Depuis quelques temps, les tensions entre des groupes extrémistes ne cessent d'augmenter. Selon vous, est-ce que les dirigeants du Nouveau Monde gèrent assez bien la situation ?
Les dirigeants ne sont que des clowns qui dansent d’un pied à l’autre, voilà ce que pense Genesis. Ils ne savent pas diriger un pays, ils ne savent pas contenir des troupes, gérer les gens…Ils ne sont que de simples hommes, sorciers, imbéciles qui pensent pouvoir tenir en laisser les autres, imposer des idées là où d’autres ne les acceptent pas. Il n’en a que faire des extrémistes, des groupes qui se forment tant que ceux-ci ne le touchent pas et ne touchent pas aux êtres qui lui sont propres. Encore une fois, il se contentera de soupirer, de garder le silence si son avis lui est demandé. Beaucoup diront qu’il ne peut pas penser par lui-même, qu’il n’ose pas imposer ses pensées…ils se trompent, Genesis est bien plus malin que ça.

> 3. Des doutes quant au futur de chacun sont remis en cause, comment voyez-vous l'avenir ? Êtes-vous plutôt craintifs ou confiants ?
L’avenir n’est jamais certains, jamais tracé et ça, Genesis le sait mieux que quiconque. Il a vu sa femme mourir, rejoignant leur enfant nouveau-né mort prématurément. Oui, il sait que la mort peut frapper, que ça soit sur un champ de bataille ou encore dans la vie de n’importe qui. Puis, vu comment tourne le monde, les choses sont loin d’être évidente. Alors, Genesis se contente de ne pas penser à cet avenir à venir, à cette vie qui pourrait être emprunter par un éventuel futur enfant…Non, lui, il vit dans l’instant présent, se disant que demain peut-être, n’existera pas pour lui…d’ailleurs, dans un sens, il rêve de ne jamais se réveiller et d’en finir une bonne fois pour toutes avec toutes ces conneries.

> 4. Un puriste sorcier, un chasseur moldu et un membre de l'alliance entrent dans le bar d'un neutre, que se passe-t-il ?
Un regard sombre, une tension évidente. Dans ce genre de situation, Genesis se dit que la neutralité n’a pas lieu d’être, que les gens sont prédestinés à se faire la guerre, à chercher les ennuis. Peut-être que le neutre restera à sa place, c’est ce qu’il aurait de mieux à faire. Néanmoins, les deux autres seraient tout à fait capable de se déclarer la guerre, de se chercher misère et ainsi rependre le sang là où il n’y a pas lieu d’être. Parce que l’espèce humaine est ainsi faite, nous nous détruisons.
ashes to dust


Dernière édition par Genesis Romanov le Sam 9 Juin - 18:15, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

ashes to dust

MessageSujet: Re: (Genesis) Désastre des astres.   Ven 8 Juin - 22:22

Once Upon a time
– Murmure tes pensées, mais gardes-les pour toi tel le bon Romanov que tu es. –

Chapitre I • La vie écorchée vive. Lorem Elle pousse, cette femme qui a déjà donné la vie une première fois, réexpérimentant cette expérience aussi douloureuse que merveilleuse. Les sages-femmes lui disent de ne pas abandonner alors que l’aîné et le maria attendent sagement dans la salle d’attente. Et elle pousse, cette femme aux traits fermés et angéliques, cette femme à la beauté envoûtante au cœur martyrisé par bien des années de mensonges et de souffrances. Et elle a mal cette femme qui porte un nom temps apeuré, avec une histoire si sombre. Un premier cri résonne, un sourire épuisé apparaît sur son visage tremblant, laissant échapper un doux soupire. « Je veux le voir, montrer le moi. » Pas le temps d’apercevoir ce visage qu’on lui enlève, elle doit encore mener à bien cette seconde naissance. Deux garçons, deux nouveaux Romanov dans une vie qui leur a déjà tant enlevé. Elle recommence, laissant les cris résonner dans la pièce alors que le second vient à sortir dans des souffrances étranges. Pas de pleurs, pas de cris, juste des mines graves et des sages-femmes qui s’affolent. Elle veut comprendre, elle veut voir ses enfants qu’ont lui enlèves bien trop vite. Pourtant, le premier revient dans les bras de cette femme au sourire encourageant, au sourire rassurant. « Votre petit garçon est en bonne santé Madame Romanova. » Votre, pas vos. « Où est l’autre, comme va mon autre fils. » Pas de réponses, quelques paroles vagues alors qu’elle serre ce premier né dans ses bras encore affaiblis par l’effort. Les minutes s’écoulent, le cœur chavire, les visages se figent alors que le médecin approche, lamine gravée à jamais dans l’esprit de cette mère qui va apprendre la plus terrible des nouvelles. Il n’a pas survécu, cordon ombilical de son frère ayant causé la mort de cet enfant innocent, le privant de cette vie qu’il méritait pourtant tant. Elle pose son regard océan sur ce nourrisson qui dort contre elle, ne semblant pas se préoccuper de la perte de cette âme sœur qu’il ne côtoiera jamais. « Il l’a tué… » Murmure-t-elle à son mari qui entre dans la pièce, le corps de son fils défunt dans les bras, la gorge nouée, les yeux perdus dans cet océan d’eau salée. Ils ne pardonneront jamais, ils verront toujours en ce survivant l’ombre de ce frère qui n’existera jamais… Ils l’aimeront, peut-être pas assez, sûrement de la mauvaise manière, mais ils feront de lui l’être brisé qu’il est aujourd’hui. Bienvenue au monde Genesis Romanov, la fin de toutes existences.

***

« Il était une fois une famille de sang noble, impériale, féroce qui vivaient dans un château merveilleux en Russie…[ect] Une rumeur si monstrueuse qui déchira bien des cœurs, bien des âmes, ne laissant couler que du sang et des regrets…[ect] Mais ils étaient valeureux tu sais, ils étaient forts et jamais il n’abandonnèrent, ils valaient bien plus que ça…[ect] Parce que les Romanov sont et resteront toujours cette noblesse oubliée, parce que nous sommes des sorciers mon fils, à jamais nous garderont cette force en nous, cette merveille que nous exploitons, les moldus ne changeront jamais rien à ça tu m’entends mon fils. » Paupières qui se ferment, Morphée tente de l’emporter, ce gosse aux cheveux foncés, ce gosse au sourire encore innocent. Et pourtant son nom de famille ne lui laisse aucun répit, ne lui donne jamais la satisfaction d’être lui-même. Le sommeil le gagne pourtant, elle, elle reste là, observant son fils avec un regard brisé, le cœur au bord des lèvres, son ventre arrondi présageant une autre naissance à venir. Elle repense à lui, elle se demande si il aurait été comme Genesis, si inconsciemment, elle n’était pas également maudite par la vie. Elle s’apprête à s’en aller, à laisser son enfant en proie à de véritables cauchemars reflétant l’histoire qu’elle lui a rapportée. Pourtant, il murmure entre ses lèvres. « Maman…sommes-nous des héros ? » Elle se fige, lui tourne le dos, ses muscles se crispent alors que la rage, la noirceur s’empare de son être en proie à bien des souffrances. « Les plus grands qui soient mon enfant, ton destin est de sauver les sorciers de cette stupidité de m mélange. Tu seras notre héros, le leur et leur bourreau. » Elle l’observe sombrer dans l’inconscience alors qu’il secoue doucement la tête en signe positif. Déjà conditionné pour devenir ce qu’ils veulent qu’il soit, il deviendra ce Romanov aux instincts dévastateurs, aux tourments abominables. Secrètement, ils feront de sa vie un enfers, son enfers…leur enfer à tous.

***

« Lève ta garde Genesis ! » Crias son aîné qui fonçais sur lui, la férocité de ses gestes faisant vaciller l’enfant de dix ans. Noblesse qui lui offre de multiples possibilités, celle de s’entraîner à l’art du combat semble être la plus présente. Genesis, il danse. Oui, il danse pour éviter les coups, il s’abaisse, il réplique. Le regard assombri par bien des années d’histoires, de contes, d’idées qui lui sont imposées. Lui, il s’avère doué, tellement brisé par les préjugés, par les murmures que ses parents s’offrent en sa présence. Il n’a jamais véritablement aimé, il le sait, déjà à cet âge il comprend que peut-être, Dragomir aurait dû survire à sa place…Il réplique, ne pèse pas ses gestes. Délivrances que sont ces entraînements, il peut laisser la souffrance s’envoler pour percer ses défenses et frapper son adversaire…c’est ce qu’il fait. Il s’élance vers son aîné, il frappe…encore et encore et encore. « Genesis ! » Son père intervient, il l’attrape par le col, le traîne, le colle contre un mur. « Ça suffit ! Tu n’es qu’un foutu animal ! » Il l’observe, meurs regards se croisent, se jugent alors que le gamin de dix années cesse de bouger, les traits figés dans une rage folle. « Je ne suis que ce que vous avez fait de moi ! » Il crie, pourtant, la douleur des coups de son père réussirent à le faire taire, à plier l’échine devant les exigences de son paternel. Il cesse de tenir tête, les yeux rivés sur le sol, tremblant partagé entre souffrances, entre colère. Il est le seul à bénéficier de ce traitement, peut-être par rancœur, peut-être par souvenirs, mais les faits sont là. Elevé comme un Romanov, il ne bénéficie par de la tendresse, des sourires aimants contrairement aux autres enfants de la fratrie. Il s’y et fait, oui, il s’y est fait. Elle approche en silence, cette gamine à la peau blanche, aux cheveux merveilleusement long. « Genesis ? » Il ne répond pas, il n’aime pas l’avoir à ses côtés, elle que ses parents, traditionalistes, ont désirés qu’il épouse plus tard. Il se contente de se lever, la lèvre blesser, il l’observe, lui sourire froidement avant de s’éclipser. La faiblesse est pour les faibles, il ne sera plus jamais faible. Oui, il apprendra à se défendre, à se taire pour mieux gérer ses propres émotions. Il apprendra à jouer avec les apparences, ils penseront l’avoir dompter, mais ils se tromperont…

Chapitre II • La noirceur des murmures.Il observe cette grande salle avec attention. Les élèves sont là, divisés en quatre maisons, divisés entre quatre couleurs. Une main vient chercher la sienne, comme pour le soutenir, comme pour le rassurer. Elle est là, encore une fois, à ses côtés. Elle sourit quand il pose un regard neutre sur elle, un regard sans vie. Il n’existe plus, il a cessé d’exister depuis bien longtemps. Comme avalé par la noirceur des âmes qui l’entourent. Elle cesse de sourire, ses doigts lâchant les siens alors qu’elle baisse les yeux, comme si son esprit lui dictait que ça ne servait plus à rien. Les noms défilent, lui il vient dans les derniers. Elle est envoyée à Gryffondor, ses cheveux glissant sur ses épaules. Secrètement elle espère qu’il la rejoigne, qu’il reste à ses côtés. Petite fleur fragile qui aimerait sauver son âme, il n’en reste pas moins neutre devant ses approches enfantines. « Genesis Romanov. » Les murmures résonnent. Les Romanov ont été autrefois impérial, ils ne sont pas connus pour cette vie enchanteresse, bien au contraire, il le sait. Les histoires murmurées sur sa famille, sur cette malédiction qui colle à la peau des Russes. Il avance, déterminé, froid. Son visage d’enfant n’en est plus un, comme si sa jeunesse lui avait été enlevé depuis bien longtemps. Il s’arrête, se pose sur ce tabouret alors que le choipeaux est délicatement posé sur ses cheveux. Le choix n’est pas aisé, voilà ce qu’une voix dit dans sa tête. Serdaigle, Serpentard, son cœur brisé le détermine à deux voix selon les choix qu’il fera durant sa vie. Finalement, c’est haut et fort qu’un mot résonne. « Serpentard. » Il la voit se crisper, elle n’applaudit pas, elle le regarde s’éloigner. Leurs regards se croisent. A cette époque il n’aurait jamais pu imaginer l’aimer au point d’en crever de chagrin. Oui, il n’aurait pas imaginé se noyer dans son regard, se reposer dans ses bras en se laissant bercer par les battements de son cœur. Ils étaient destinés à s’aimer, trop jeune, il refusait de le voir.

***

« Ne me laisse pas… » Murmure-t-il alors que sa main glisse dans celle de cet homme âge de quinze ans, comme lui. Il a réussi à se faufiler, à dépasser la quarantaine pour le retrouver. L’amour est fugace, étrange et frappe quand on s’y attend le moins. Genesis n’aurait jamais pu imaginer aimer un homme, laissant le secret peser sur ses épaules, profitant d’une relation dans l’ombre des regards. Pourtant, cet homme aimé semble emporter par l’épidémie d’éclabouille. « Tu…tu ne devrais pas être là…va t’en. » Il murmure, son regard océan venant glisser dans les siens alors que les larmes glissent sur les joues du jeune Romano. « Ne me laisse pas Jeremiah…tu dois te battre, tu n’as pas le droit de me laisser, tu m’avais juré. » Oui, il lui avait juré de ne jamais l’abandonner et ce, même lorsqu’ils seraient mariés, même lorsque Genesis devra épouser cette fille qu’il n’aime pas. Jeremiah pleure aussi, en silence, douloureusement. « Je serais toujours là…même si… » « Tais-toi ! Je t’interdis de faire ça. » Dit-il bien plus fort, bien trop fort. L’infirmière arrive, outrée par la présence de Genesis. Ils l’attrapent, à trois ils durent le détacher de ce lit auquel il s’accrochait, vers qui il criait. Il ne peut pas l’abandonner, jamais, ils se sont fait une promesse. Jeremiah essaye de se redresser, de lui attraper la main et pourtant, ce fut la dernière fois qu’ils se virent…la dernière fois qu’ils se murmurais-je ces quelques paroles. « Je t’aime. » Jeremiah n’est plus, Jeremiah ne sera plus et a été retrouver ce jumeau à jamais enfuis dans son cœur brisé.

***

« Genesis, je dois te parler. » Assis sur cette chaise, devant son miroir, il fronce les sourcils en voyant sa future femme dans cette robe de marié qui lui va si bien. Etudes terminées, il est temps pour eux de se marier. C’était prévu, c’était écrit et Genesis l’a depuis longtemps accepté. Il se redresse, fait face à sa future épousée alors qu’il est paré de son plus beau costume blanc. Il ne dit rien, se contente de regarder ce visage qu’il trouve aux files des années de plus en plus beaux. « Je vais t’épouser, comme c’est prévu, mais avant, je dois te dire quelque chose. Je sais que je ne suis pas lui, Jeremiah. » Devant le regard surpris de Genesis, elle sourit tendrement en approchant. « Je l’ai toujours su et ça ne m’a jamais dérangé, te voire heureux était la plus belle des raisons. A sa perte, tu as été anéanti, tu n’as plus jamais été le même…mais, j’aimerais que tu saches, que quoi qu’il arrive, je ferais tout pour que tu puisses sourire à nouveau. Tu n’as jamais été à moi, je le sais parfaitement, mais je t’aime Genesis Romanov et devenir ta femme est une véritable chance parce que contrairement à eux, avec moi, tu n’as pas besoin de faire semblant. » De nouveau, il ne dit rien, se contentant de l’observer sans savoir quoi dire. Elle, elle sourit, ses yeux s’embrumant de larmes. « Mais si tu ne veux pas m’épouser, alors, je t’en supplie Genesis, ne vient pas devant l’hôtel. Si tu veux, c’est que tu me laisses une chance, une chance de t’aimer, mais également d’être aimée…je ne t’en voudrais pas de ne pas venir, je ne veux pas te priver de ta liberté, quoi qu’ils en disent. » Elle ne dit rien de plus et s’éclipse de la pièce, le laissant seul avec ses pensées, avec ses ressentiments. Son choix a été difficile à faire, pourtant, lorsqu’elle se mit à marcher sur ce tapis, elle comprit que cette chance il lui a laissé. Oui, il l’attendait sagement, l’observant avancer dans cette belle robe blanche qui la rendait si belle. Lorsque les vœux arrivèrent, il fut le premier à ouvrir la bouche et pour dire une seule phrase qui, pourtant, la remplie de bonheur. « Je ne te promet pas d’être le meilleur des maris, mais saches que, à présent, je t’appartiens. »

Chapitre III • L'amour à l'imparfait « Tu n’es jamais là Genesis ! Toujours avec ta famille, les Puristes ou encore au boulot ! » Elle hurle, envoyant valser un vase dans le mur. Une énième dispute qui le laisse de glace, assis sur une chaise, le regard fixé droit devant lui. Il n’aime pas se disputer avec Ophélia, davantage lorsqu’elle dit des choses véritables. Oui, il n’est jamais là, toujours en vadrouille pour éviter cette femme qui partage sa vie, son lit depuis quelques années maintenant. « Tu avais juré de me laisser une chance ! Que tu mentes aux autres, qu’importe, mais pas à moi. Tu es mon mari et pourtant, j’ai l’impression de vivre avec un étranger. » Elle pleure, une fois encore. Trop sensible, trop fragile, elle est l’opposée parfait de son mari. Bien trop douce, elle rêve d’amour et de sentiments, elle rêve de bonheur et d’enfants alors que lui peine à reconstituer son cœur de peur qu’il ne saigne encore une fois. Il soupire, pose une main sur la table alors que son regard se tourne vers elle. Il ne dit rien, une fois encore et ça la rend davantage rageuse. Parle-moi ! Genesis, pitié, parle-moi. » Elle gémit, approche de lui et se pose à ses côtés. Elle le fixe, il soupire et détourne les yeux. « Pour te dire quoi ? Que mon cœur est blessé, saignant depuis sa mort ? C’est ça que tu veux entendre Ophélia ? Si je commence à t’aimer, tu me quitteras aussi, parce que c’est comme ça que ça fonctionne… » Elle soupire et pose sa main sur la sienne, cherchant son regard avec le sien. « Aimes-moi, je n’irais nulle part tu m’entends ? Tu n’es pas maudit, enlèves-toi cette stupide idée de la tête. Nous sommes mariés, c’est envers et contre tous. Je te supporterais quoi qu’il arrive, je te soutiendrais comme l’épouse que je suis, mais je ne peux pas vivre ainsi indéfiniment. » Pour la première fois, il se dit que c’était vrai. Oui, pour la première fois il se dit que, peut-être, elle avait raison. Sans ajouter un mot, il vient chercher ses lèvres avec les siennes, répondant d’un simple baiser, expriment ses pensées par la même occasion. « Je t’aime. » Murmure-t-elle alors qu’il pose son front contre le sien, essuyant ses larmes du bout des doigts. « Je sais. » C’est tout ce qu’il réussit à dire, se jurant qu’à partir d’aujourd’hui, il laissera sa femme toucher son cœur.

***

Il rentre tard, elle est au lit et il le sait. Une fois encore, il s’est attardé chez les Puristes, devant interrogé un homme à sa façon. Fatigué, il ôte ses habits en observant son épouse endormie. Elle semble si fragile, si douce que cela le fait tendrement sourire. Sa patience, sa douceur, sa façon de le regarder ont fait qu’il en est tombé éperdument amoureux. Il approche, se glisse dans les draps en poussant un doux soupire. Elle bouge, se réveille en gémissent. « Il est quelle heure ? Tu rentres encore avec les poules. » Il rit doucement, déposant un baiser dans son cou alors qu’elle laisse un sourire glisser sur ses douces lèvres. « N’essaye pas de te faire pardonner ainsi jeune homme…le sexe ne résolut pas tout et, j’avoue que du coup, tu m’as épuisé…t’es inlassable. » Il rit alors qu’elle se tourne vers lui, l’observant avec un amour tel qu’il se sentait tout petit. « Désolé d’aimer faire l’amour à ma femme…mais j’avoue que cette fois-ci, c’était pour détourner ton attention. Je suis désolé, j’avais des choses à faire. » Murmure-t-il alors qu’il dépose un baiser sur ses lippes. Elle sait qu’au-delà des apparences, Genesis est loin d’être puriste, ne cherchant qu’à la protéger elle, qu’à protéger leur vie, leur famille. « Alors peut-être est-il temps que tu me laisses me reposer…je vais avoir plusieurs mois fatiguant où je risque de prendre pas mal de poids. » Il fronce les sourcils en se redressant à moitié alors qu’elle sourit d’une façon taquine, elle vient doucement prendre la main de son mari pour la déposer sur son ventre encore tellement plat. La bouche du jeune homme s’ouvre légèrement de surprise. « Tu es…tu es enceinte ? » Elle rit aux éclats, un rire si cristallin devant la tête de l’homme qu’elle aime. « Oui, tu vas être papa. » Il ne répond pas, ses lèvres se posant sur les siennes avec tendresse alors que son sourire ne déserte pas son visage. Il va être papa…Ils attendaient ça depuis tellement d’années. « Je t’aime, je t’aime tellement Ophélia. » Murmure-t-il entre deux baisers alors qu’une fois de plus, ils se laissent aller aux plaisirs de la chaire. Il va être papa…Ce fut sûrement le plus beau jour de sa vie.

Chapitre IV • L'innocence d'un amour imprévu Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit.

Chapitre V • La mort d'un coeur, d'une âme, d'un homme, d'une famille. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit.

Chapitre VI • Destruction massive Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit.
ashes to dust


Dernière édition par Genesis Romanov le Sam 9 Juin - 21:45, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
A D M I N I S T R A T R I C E
DATE D'ARRIVEE : 05/09/2015
MESSAGES : 475
PSEUDO : .crumble/sevde
AVATAR & CREDITS : felicity jones (the riddler)
MULTICOMPTES : olivia grimaldi

ÂGE : trente-cinq ans
ASCENDANCE : non-magique
STATUT CIVIL : mariée à rafael vargas, mère d'une petite fille de neuf ans (elsie vargas)
METIER : enseignant-chercheur à l'ucl, à la tête d'une équipe de recherche en biomagie à l'hôpital sainte-mangouste du nouveau londres
PARTICULARITE : ///

ashes to dust

MessageSujet: Re: (Genesis) Désastre des astres.   Ven 8 Juin - 22:29

bienvenue sur atd avec le merveilleux Dylan
j'approuve à fond le choix de la famille vite vite on en veut plus
et bon courage pour la rédaction de ta fiche

_________________
we must be killers


gifset
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

ashes to dust

MessageSujet: Re: (Genesis) Désastre des astres.   Ven 8 Juin - 22:34

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

ashes to dust

MessageSujet: Re: (Genesis) Désastre des astres.   Ven 8 Juin - 22:35

Merci Andrea ♥️
Eden, tu m'as tué avec ton gif
Revenir en haut Aller en bas
avatar
A D M I N I S T R A T R I C E
DATE D'ARRIVEE : 05/09/2015
MESSAGES : 475
PSEUDO : .crumble/sevde
AVATAR & CREDITS : felicity jones (the riddler)
MULTICOMPTES : olivia grimaldi

ÂGE : trente-cinq ans
ASCENDANCE : non-magique
STATUT CIVIL : mariée à rafael vargas, mère d'une petite fille de neuf ans (elsie vargas)
METIER : enseignant-chercheur à l'ucl, à la tête d'une équipe de recherche en biomagie à l'hôpital sainte-mangouste du nouveau londres
PARTICULARITE : ///

ashes to dust

MessageSujet: Re: (Genesis) Désastre des astres.   Sam 9 Juin - 15:58

de rieeeen alors comme ça, on attend son petit défi j'espère que tu ne seras pas déçu comme le monde sorcier a bien évolué depuis qu'il se mêle aux non-magiques, on te propose de signer chacun de tes messages avec un hashtag au choix (#c'estlaclasseavoue) et ce pour les cinq prochains posts

_________________
we must be killers


gifset
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A D M I N I S T R A T R I C E
DATE D'ARRIVEE : 08/04/2018
MESSAGES : 13
PSEUDO : amnion/raph
AVATAR & CREDITS : boyd holbrook & timeless.

ÂGE : 37 ans.
ASCENDANCE : sorcière. la pureté du sang n'a aucune importance.
STATUT CIVIL : Marié, une union confortable et marqué par une tendresse manquant cruellement d'amour. Père d'un enfant de cinq ans, Bram.
METIER : Ministère + enseignement à l'université.
PARTICULARITE : Aucune.

ashes to dust

MessageSujet: Re: (Genesis) Désastre des astres.   Lun 11 Juin - 14:03

J'adore voir le nombre de chapitres que tu as prévu pour ton histoire ça me rend chose et le début, vivement la suite
Bienvenue chez toi mon beau n'hésites pas si tu as besoin
Dylan est chou ptn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A D M I N I S T R A T R I C E
DATE D'ARRIVEE : 25/03/2017
MESSAGES : 81
PSEUDO : industrial disease./ludi.
AVATAR & CREDITS : cole sprouse (morrigan).

ÂGE : vingt-deux années durant lesquelles il est resté caché derrière l'ombre écrasante d'un père célèbre.
ASCENDANCE : sang-mêlé, un sang similaire aux autres.
STATUT CIVIL : le coeur à l'envers, y a ces cheveux dorés qui le hantent beaucoup trop alors qu'il se plonge dans les bras d'un autre comme pour oublier.
METIER : gardien émérite des pies de montrose, le quidditch dans le sang.

ashes to dust

MessageSujet: Re: (Genesis) Désastre des astres.   Lun 11 Juin - 20:35

oh ces choix 
bienvenue à toi mon beau, j'ai tellement hâte de lire la suite, surtout en voyant tous les chapitres prévus 
allez, courage pour ta rédaction chaton 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A D M I N I S T R A T R I C E
DATE D'ARRIVEE : 05/09/2015
MESSAGES : 475
PSEUDO : .crumble/sevde
AVATAR & CREDITS : felicity jones (the riddler)
MULTICOMPTES : olivia grimaldi

ÂGE : trente-cinq ans
ASCENDANCE : non-magique
STATUT CIVIL : mariée à rafael vargas, mère d'une petite fille de neuf ans (elsie vargas)
METIER : enseignant-chercheur à l'ucl, à la tête d'une équipe de recherche en biomagie à l'hôpital sainte-mangouste du nouveau londres
PARTICULARITE : ///

ashes to dust

MessageSujet: Re: (Genesis) Désastre des astres.   Sam 16 Juin - 2:37

heeey, le délai d'une semaine pour terminer ta fiche est passé, est-ce que t'aurais besoin d'un délai?

_________________
we must be killers


gifset
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


ashes to dust

MessageSujet: Re: (Genesis) Désastre des astres.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(Genesis) Désastre des astres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» genesis-hockey.forumactif.com
» Marine VS Révolutionnaires: Genesis [Terminé]
» Genesis Rhapsodos
» PARK JI MIN + des astres, désastre.
» Katzenjammer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
◊ ashes to dust :: autour d'un jus de citrouille :: les dossiers poussiéreux :: archives administratives-