AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (edric) eyes wide shut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
CITOYENS NEUTRES
DATE D'ARRIVEE : 08/04/2018
MESSAGES : 106
PSEUDO : raph
MULTICOMPTES : vasyl
AVATAR & CREDITS : emily blunt & dandelion / signa astra, archive.

ÂGE : 35 ans.
ASCENDANCE : no-maj'.
STATUT CIVIL : célibataire. incapable d'honorer quiconque de sa présence suffisamment longtemps pour entretenir une vraie relation amoureuse.
METIER : journaliste d'investigation, devenue indépendante après avoir été remerciée sans cérémonie il y a huit mois.

repello wizard

MessageSujet: (edric) eyes wide shut   Mer 9 Mai - 23:48

Edric Wheeler
our love is a ghost that the others can't see - it's a danger every shade of us you fade down to keep them in the dark on who we are


– de l'autre côté du miroir –
> pseudo/prénom : amnion/raphaelle. > âge : 23 ans. > pays : fr. > que penses-tu du forum ? : écrire ici. > crédits : écrire ici. > quelque chose à ajouter ? :   .
– dossier du conseil –
> nom : Wheeler. On ne les connait pas, ne sait pratiquement rien d'eux. Leur trame dans la toile du passé semble avoir disparu, comme gommée adroitement d'un coup de baguette avisé. Leur réputation n'est ni faite ni à faire, puisqu'on ne les connait pas. > prénom : Edric, du nom de son grand-père. > naissance, nationalité et âge : Le temps, le joujou familial, lui file inexorablement entre les doigts. Edric approche de ses 37 ans, et il a l'impression de n'avoir rien vécu. Il est né à Londres le 17 mars 1990. > ascendance : Les Wheeler sont des sorciers, qu'importe la pureté du sang. Peut-être cela a-t-il eu son importance il y a quelques temps, mais aujourd'hui cela n'en a plus. Du moment que l'on garde la magie dans la famille. > scolarité : Edric a fait sa scolarité à Poudlard dans la maison Poufsouffle.  > occupation actuelle : Ministère ….Fac.... > statut matrimonial : Il y a vingt ans (un siècle à ses yeux), s'il avait du décrire son avenir, il l'aurait fait en s'imaginant aux côtés d'Andrea. Rien ne s'est passé comme il l'aurait cru. C'est Celeste qui est devenue sa femme il y a quatre ans, et si leur entente est simple et tendre la plupart du temps, leur mariage lui laisse toujours un arrière-goût amer malgré Bram, leur fils de cinq ans. > inventaire : En bois de tremble relativement souple, elle mesure 29.8cm et contient un coeur en plume d'oiseau tonnerre. > allégeance : Puristes sorciers. Bien que le positionnement extrémiste que prennent certains partisans lui déplaise. > particularités : Aucune. > avatar : Boyd Holbrook.

> choses à savoir : écrire ici.
– quelques gouttes de veritaserum –
> 1. Que pensez-vous de la réunification ? Quels ont été les impacts sur votre vie en général et comment vivez-vous cela au quotidien ? Pour Edric, la réunification a été synonyme de bénédiction. Libre de vivre sa vie aux côtés d'Andrea, il a soutenu le mouvement sans y participer, conscient néanmoins que les événements n'étaient pas pour plaire à sa famille. Cette dernière a manifesté de vives réprobations à l'égard de la levée du voile, craignant les retentissements inévitables que cela aurait sur leur vie et le confort qu'ils connaissaient dans le secret du monde magique. Il a été longtemps tiraillé entre sa loyauté envers sa famille et son amour pour Andrea, et sans doute est-ce qui les a précipité dans les limbes il y a dix ans de cela. Il n'a pas eu de choix à faire au bout du compte puisqu'Andrea a disparu de sa vie il y a dix ans.
> 2. Depuis quelques temps, les tensions entre des groupes extrémistes ne cessent d'augmenter. Selon vous, est-ce que les dirigeants du Nouveau Monde gèrent assez bien la situation ? S'il y a un point sur lequel il s'accorde avec sa famille et Celeste, c'est bien celui-ci: le Conseil du Nouveau Monde ressemble à une vaste farce idéaliste en ces temps troublés. Les tensions s'affirment au sein des deux camps, et Edric voit d'un mauvais oeil les événements inquiétants qui agitent le territoire britannique. Cela fait quelques temps qu'il se prend à penser qu'il aurait mieux valu, peut-être, conserver le secret. Les choses deviennent trop compliquées et les conflits d'intérêts s'accentuent au point de menacer d'exploser le fragile équilibre qu'ils ont su trouver. Les menaces à l'encontre des sorciers titillent en lui un instinct conservateur et colérique, mais la récente réapparition d'Andrea et de sa fille viennent bouleverser son quotidien et ses désirs rétrogrades.
> 3. Des doutes quant au futur de chacun sont remis en cause, comment voyez-vous l'avenir ? Êtes-vous plutôt craintifs ou confiants ? Sombre, poussiéreux. Edric n'a pas connu la Grande Guerre, et Voldemort et ses sbires sont pour lui une légende encore fraîche mais bien loin derrière eux. Toutefois, l'idée qu'une guerre civile éclate entre les deux civilisations ne lui paraît pas si improbable, et il craint pour l'avenir de son fils et par dessus tout, il craint la perte d'Andrea, et d'Elsie, qu'il n'a même pas eu le temps de connaître.
> 4. Un puriste sorcier, un chasseur moldu et un membre de l'alliance entrent dans le bar d'un neutre, que se passe-t-il ? c'est une question bonus, vous pouvez choisir de ne pas la traiter, si vous le faites, vous pouvez le faire en autant de lignes que vous voulez.
ashes to dust
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedarkesttimes.forumactif.org/t349-vic#2408
avatar
CITOYENS NEUTRES
DATE D'ARRIVEE : 08/04/2018
MESSAGES : 106
PSEUDO : raph
MULTICOMPTES : vasyl
AVATAR & CREDITS : emily blunt & dandelion / signa astra, archive.

ÂGE : 35 ans.
ASCENDANCE : no-maj'.
STATUT CIVIL : célibataire. incapable d'honorer quiconque de sa présence suffisamment longtemps pour entretenir une vraie relation amoureuse.
METIER : journaliste d'investigation, devenue indépendante après avoir été remerciée sans cérémonie il y a huit mois.

repello wizard

MessageSujet: Re: (edric) eyes wide shut   Mer 9 Mai - 23:49

the wheeler dealer
– la vie humaine est solitaire, misérable, dangereuse, animale et brève –

chronologie17 Mars 1990 Naissance d'Edric
1992 Naissance de Daphne
1998 Fin de la Grande Guerre, Edric a 8 ans, Daphne 7, ils comprennent seulement que c’est une bonne chose, que les tensions sont finies. La vie semble reprendre son cours même si pour les Wheeler, ils n’ont jamais été vraiment attaqués par les événements.
2000 Création de l’Alliance.
2001 Entrée à Poudlard, maison Poufsouffle.
2006 6ème.  Edric commence à sortir avec Andrea pendant les vacances scolaires.
2008 7ème et dernière année.
2009 Graduation de Daphne.
2010 Réhabilitation des créatures magiques, baguettes pour les gobelins un an plus tard, ce que ses parents voient d’un oeil inquiet et qu’Edric observe de loin, dubitatif.

2 Mai 2018 Réunification. Andrea et Edric le vivent bien, heureux de pouvoir vivre en accord avec le monde sans avoir à se cacher. Edric rêve de se marier, d'avoir des enfants, chose que ses parents ne cautionnent pas : l'implication des moldus dans le nouveau formatage de la société anglaise leur déplaît profondément, accueillir une non-magique dans la famille les rebute tout particulièrement. Jusque là ils étaient plutôt conciliants. Scission avec la famille pour Edric.
6 Avril 2019 Il prend un risque énorme en mettant la main sur le retourneur de temps de la famille, et il part faire un voyage dans le temps afin d'essayer de comprendre ce qui a foutu sa relation en l'air. Daphne l'apprend et en informe ses parents, qui pètent un plomb et cachent l'instrument loin de sa vue après un savon bien mérité. Il aurait pu mourir.
Novembre 2019 Naissance d'Elsie Vargas, mais Edric n'en a pas connaissance. Il ne savait même pas qu'Andrea était enceinte. Coupure totale avec elle.
Janvier 2023 Celeste lui annonce sa grossesse.
05 Juillet 2023 (33 ans) Naissance de Bram Wheeler, du prénom Abraham, le grand-père de Celeste.
26 Aout 2024 (34 ans) Mariage avec Celeste dans la résidence familiale des Wheeler. Cultures anglaise et américaine se mêlent pour trois jours d'une fête somptueuse. Tout les sorciers de l'entourage sont conviés. Ni Edric ni Celeste ne désiraient quoi que ce soit d'aussi énorme mais ils n'ont pas eu le choix.
2027 (37 ans) Reprise de contact avec Andrea... Et avec Elsie, dont il apprend l'existence. La nouvelle est trop difficile à digérer, son comportement change et il n'est lui-même qu'avec son fils.
2028 (38 ans) Anniversaire de la Réunification. La situation devient tendue entre Edric et Celeste.

(2nd of April 2019, former Andrea & Edric's flat) C'est fini. Rien ne lui a jamais paru aussi brutal que cette constatation. C'est fini. Fini. Mort. Enterré. Son regard scrutait les défauts du parquet de l'appartement, incapable de regarder le néant qui l'entourait. Andrea avait profité de son absence de la veille pour venir récupérer ses affaires. Ne demeuraient que des bribes de sa présence, éparpillées ici et là. Sa tasse préférée, encore posée à côté de l'évier. Une chemise qui lui appartenait, mais qu'elle avait fait sienne il y avait des années de ça. Un dossier oublié sur le bureau. Son odeur. Partout le fantôme de sa présence. De son absence.

(6th of April 2019, University) L'instrument doré pesait lourd dans sa main. Rares avaient été les fois où il avait pu y toucher, le plus grand secret de la famille étant aussi dangereux qu'une relique pour quiconque ne savait pas s'en servir. Edric n'éprouvait plus aucune prudence, aucun regret, à l'idée de la folie qu'il s'apprêtait à commettre. Il fit tourner la molette en or entre son pouce et son index. Revenir un mois en arrière était de la pure inconscience. Mais il n'avait plus rien à perdre. Le temps fila autour de lui, le crocheta dans le passé, peu de temps avant le jour où une simple conversation entre Andrea et lui avait suffi à mettre un terme à dix ans de relation.
(Back to : 16th of March) Il sillonnait de nouveau les couloirs de l’hôpital de Sainte-Mangouste, le cœur battant. Ses sens saturaient de la peur et de l'incompréhension qui agitait les patients de l’hôpital. L'attentat avait eu lieu la veille et la cacophonie persistait avec la même intensité.
(Back to : 18th of March)
(Back to : 19th of March)
(Back to : 20th, 21th, 22nd, 23rd,...., 2nd of April)
(Back to : 6th of April)

(15 March 2020, at the Wheeler's, Kent, 29 y.o.) Daphne se suspendit à son cou comme une enfant lorsqu'il posa le pied sur la première marche du perron. Sa joie de le voir était contaminante, et un sourire se dessina enfin sur ses lèvres. « Merlin m'en garde, j'ai cru que vous n'arriveriez jamais. » Le ton faussement mécontent de Daphne lui arracha un rire, tandis que Celeste accusait elle aussi l'enthousiasme de sa belle-sœur. Elle n'eut de cesse de les assommer des dernières nouvelles d'à peu près tout le monde, avant même qu'ils n'aient pu rejoindre le reste de la famille. Une convulsion anxieuse secoua son estomac ; un an exactement qu'il n'avait pas mis les pieds ici, dans la maison de campagne qui accueillait les rires enfantins et les conversations tardives des adultes durant les congés annuels, depuis des décennies. Un souvenir fugace du dernier anniversaire passé ici, le jour de l'attentat de La City, remua en lui. Ne pas y penser—nepasypensernepasypenser. Celeste meublait son silence, engageant une conversation animée avec Daphné. Leur arrivée dans le grand salon du rez-de-chaussée fut célébrée comme un triomphe, l'événement de l'année. Absent de son corps, Edric distribua sourire et récolta les « joyeux anniversaires » et les embrassades comme un automate. La sensation de ne pas être à sa place l'angoissait. Celeste s'en était aperçue, il le savait, l'entendait dans son ton enjoué. « Ça fait trop longtemps que tu as coupé les ponts. Tu as besoin d'eux, et ils ont besoin de toi, de savoir que tu vas bien. Je serai là, » lui avait-elle dit lorsqu'ils avaient reçu l'invitation de ses parents à les rejoindre dans le Kent pour son anniversaire, comme tous les ans. De savoir que je vais bien. Mon cul. Ses parents espéraient silencieusement confirmer la rumeur selon laquelle Edric avait enfin fini par tomber amoureux de la bonne personne, Celeste évidemment, celle qu'ils préféraient –et de loin– à Andrea. Mais il n'y avait plus d'amour. Tout juste une triste résignation, une acceptation de ce changement récent entre Celeste et lui. Une amitié qui n'en était plus vraiment une, qui avait mué en une espèce de relation étrange où il admettait qu'elle lui permettait au moins de se sentir un peu mieux qu'avant. De la reconnaissance, ou quelque chose comme ça. Et l'impression que tout danger de se briser le cœur une seconde fois était écarté, puisqu'Edric n'avait jamais envisagé d'éprouver autre chose que ce qu'il éprouvait pour Celeste, aujourd'hui ou dans mille ans. Un sentiment que Celeste partageait, ce qui rendait les choses simples, faciles, réconfortantes, et c'était tout ce dont il(s) avai(en)t besoin. Ses parents pouvaient bien penser ce qu'ils voulaient d'eux deux, il s'en tamponnait complètement.

(January 2023, Daphne's flat) « Toi qui me disais qu'il n'y avait rien entre vous. Quel bel hypocrite tu fais. Oser me cacher ça à moi. » Daphne tira une latte condescendante sur sa clope, refusant de le regarder. « Que tu mentes aux parents, passe encore, honnêtement, je comprends, j'aurais fait pareil. Mais pas à moi. » Edric accusa en silence, les yeux braqués vers les lumières de la ville. « Je ne savais pas. Elle vient de me l'apprendre. Et ça ne fait que trois mois. » fit-il, conscient que ce n'était pas ce qu'elle lui reprochait. Elle lui reprochait de ne pas avoir admis que Celeste et lui partageaient autre chose que ce qu'il annonçait depuis le début, à savoir une amitié améliorée, un truc bizarre que Daphne ne voulait même pas essayer de comprendre puisque son frère était de toute façon devenu un complet inconnu depuis le départ d'Andrea. Il était devenu un étranger, et elle commençait seulement à le retrouver. Celeste n'y était pas pour rien évidemment, et apprendre seulement maintenant qu'ils attendaient un bébé l'emplissait à la fois de fureur et de joie. Edric était un menteur, voilà ce qu'elle se disait, et Edric le savait, rien qu'en la regardant ; il savait décrypter la moindre pensée de sa cadette, du sillon mécontent entre ses sourcils à la fossette rieuse qui se creusait dans sa joue lorsqu'elle réprimait un rire. Edric observait son profil, si semblable à celui de leur mère. Plus les années passaient, plus elle lui ressemblait, n'en déplaise à Daphne. Il n'avait pas menti ; l'enfant à venir était une surprise, le résultat d'un égarement qui les avait pris sans prévenir, mais comme une suite logique à leur entente parfaite. Non pas le fruit d'un amour quelconque, tout juste d'une tendresse infinie. « Tu me pardonnes si je te dis qu'on t'a choisi comme marraine ? » Un éclat de surprise au fond du regard, un haussement de sourcil dubitatif, un sourire. Et Daphne n'était plus en colère.

(5th of July 2023, Ste-Mungo Hospital) Il avait des doigts minuscules. C'est ce qui le frappa en premier. Il les frôla du bout des doigts, les observa se refermer puissamment autour de son index. Accusa le regard du bébé—de son bébé. Un regard qui n'acceptait aucune fuite, aucun mensonge. Un calme salvateur le traversa. Son fils. Leur fils. Enfin l'avenir lui parut sortir de l'ombre qu'avait jeté sur sa vie la perte d'Andrea. Enfin il se découvrait un nouveau goût pour l'existence. Il la vivrait pleinement, pour lui. Pour Bram.

(25th of April 2028, London streets) Bram hurlait, se débattait, attirait le regard circonspect des badauds autour d'eux. Edric avait eu le malheur de lui refuser une glace. C'était un de ses caprices de plus en plus fréquents depuis quelques temps. Depuis qu'Edric disparaissait sans annoncer clairement à quoi il occupait son temps loin de Celeste et de Bram, loin de son travail, de son cocon familial. L'équilibre qu'ils avaient su trouver au fil des années perdait de sa saveur, le torturait à chaque rencontre organisée dans le plus grand secret avec Andrea. L'esprit préoccupé, Edric réprimanda durement son fils, qui se tortillait au sol, rouge de colère, la main crochetée au pantalon de son père, de grosses larmes de crocodiles roulant sur ses joues rebondies. Il se pencha en avant, le souleva du sol, luttant contre la tension qui alourdissait le corps du petit garçon. « Viens, rentrons. » souffla Celeste en ramassant prestement le sac à dos de Bram, resté au sol dans l'énervement. « Je vous raccompagne, mais je dois filer après. Il faut que je retourne à la fac. » Celeste ne le regarda même pas, s'empara de Bram qui se logea dans le cou de sa mère en chouinant. Un affreux sentiment de perte accompagna la séparation d'avec son fils. « Ne t'embête pas. Vas-y directement, je rentre avec Bram. »
Ils ne se regardaient plus, ne se parlaient que pour les choses pratiques du quotidien, pour tout ce qui concernait Bram, l'école de Bram, les colères de Bram, les petits bobos de Bram. Leur relation semblait figée dans le temps, dans l'absence et le silence réciproque qu'ils adoptaient peu à peu. Sa mère lui reprochait de ne pas être assez présent pour Celeste, mais Celeste n'avait jamais eu besoin de lui. Il en était convaincu, à tord peut-être, mais l'incompréhension les gagnant de plus en plus avec la frustration, la communication entre eux était au point mort. Ils étaient devenus à l'un et l'autre des étrangers, plus qu'ils ne l'avaient jamais été. Edric préféra garder le silence devant la froideur manifeste de sa femme, et les regarda partir, son regard fixé sur le dos gracile de Celeste, et les petites mains de Bram serrées autour de son cou, ses cheveux clairs mêlés à ceux, plus sombres, de sa mère.
Il tourna les talons, tourna sur lui-même et transplana sur le campus de la faculté, honteusement pressé de revoir Andrea.

_________________
fly with me falling throught the night // why are you so scared and creeping around, taking photographs all over town, pictures in the dark that live in the light, the world is my playground too and I’ll do what I like. Why are you so scared of falling apart, intimidating me for falling apart, stay on your knees with your cross and don’t tell me you know so, the world is my playground too and I refuse to follow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thedarkesttimes.forumactif.org/t349-vic#2408
 

(edric) eyes wide shut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Cinéma] Eyes wide shut
» Eyes Wide Open ~ Shawn
» keep your eyes wide open (aslan & azilis)
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Hazel -- Behind Green Eyes .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✰ repello wizard :: ❝ autour d'un jus de citrouille :: les dossiers poussiéreux :: version 1-